NOUVELLES
05/12/2012 07:06 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Trois syndicats de la Ville demandent une rencontre avec le maire Labeaume

Trois syndicats de la Ville de Québec refusent de discuter autour d'une table commune avec le maire de Québec, Régis Labeaume.

L association des pompiers de Québec et l'Alliance les syndicats des professionnels et des professionnelles de la ville de Québec et le syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec souhaitent plutôt que le maire vienne s'asseoir aux tables sectorielles. Ils espèrent qu'il donnera un mandat réel aux négociateurs patronaux.

Lors du point de presse sur le plan triennal d'immobilisation de la Ville, M Labeaume a ironisé sur cette lettre en disant qu'il avait bien le temps d'être présent à 10 tables de négociation. Il en a aussi profité pour réaffirmer son intention de convoquer une nouvelle rencontre.

Le maire croit que tous les syndicats doivent s'asseoir autour d'une même table afin d'en arriver à une entente sur les fonds de retraite. « La seule solution, c'est que le dossier du fonds de pension se négocie tout le monde ensemble parce qu'il faut l'accord de tout le monde pour que ça marche vraiment », a-t-il affirmé.

Le maire attendra après la période des fêtes avant de relancer son invitation aux syndicats à s'asseoir à une table commune.