NOUVELLES
05/12/2012 11:31 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Syrie: démission de responsables qui dénoncent l'ingérence du Renseignement

Le vice-gouverneur de la province syrienne de Raqa (nord) et huit membres de son bureau ont démissionné pour protester contre les ingérences des services de renseignement dans leur travail, a rapporté mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Il s'agit des plus hautes autorités au niveau local", a souligné Thaër al-Raqqi, un militant dans la région joint via Skype par l'AFP.

"Ils ont démissionné pour protester contre les ingérences des services de renseignement mais aussi pour dénoncer le détournement de denrées, comme la farine ou le carburant, octroyées à Raqa mais détournées pour être envoyées vers d'autres provinces", a affirmé le militant.

Ces démissions interviennent le jour où l'armée de l'air a bombardé au moins huit secteurs de la province, note en outre Thaër al-Raqqi.

Le vice-gouverneur Ali Haddad, ancien assistant du ministre de la Défense, avait réchappé de justesse à un attentat, tandis qu'une autre attaque avait visé mi-novembre le gouverneur de la province, selon l'OSDH, basé en Grande-Bretagne et qui s'appuie sur un réseau de militants et de sources médicales présents sur le terrain.

La Syrie est en proie depuis mars 2011 à une révolte populaire devenue conflit armé. Les violences ont fait plus de 41.000 morts dans le pays, selon l'OSDH.

ser-sbh/tg/feb