NOUVELLES
05/12/2012 11:57 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Près de 200 détenus se sont évadés d'une prison du sud libyen (sécurité)

Près de 200 prisonniers se sont évadés d'une prison de la ville de Sebha dans le sud de la Libye dans des circonstances confuses, ont indiqué mercredi des responsables locaux.

"197 prisonniers se sont évadés hier (mardi) de la prison de Sebha", a indiqué à l'AFP un ex-rebelle et responsable de la sécurité de la ville, sous couvert de l'anonymat.

"C'est la police judiciaire qui contrôlait la prison qui a facilité l'évasion des prisonniers dont la plupart sont des détenus de droit commun", a-t-il ajouté sans fournir d'autres précisions.

Il a néanmoins dit que des partisans de l'ancien régime de Mouammar Kadhafi faisaient partie des fugitifs.

Une députée qui représente la ville de Sebha (800 km au sud de Tripoli) à l'Assemblée nationale, Souad Ganoun, a indiqué de son côté que 250 prisonniers s'étaient évadés de la prison.

Selon elle, les représentants des villes du sud libyen boycottent depuis mardi les séances plénières de l'Assemblée pour protester contre la détérioration de la sécurité dans leur région.

Elle a parlé d'une ville en proie au "chaos" et dénoncé la recrudescence du crime à Sebha, de l'immigration clandestine et du trafic de drogue, déplorant l'inaction des autorités malgré des mises en garde des élus de la région.

Les autorités libyennes ont pris possession de plusieurs prisons en Libye, qui étaient auparavant aux mains des anciens rebelles ayant combattu le régime Kadhafi.

Mais les ex-rebelles avaient critiqué le laxisme de la police, notamment après l'évasion en octobre d'environ 120 prisonniers de droit commun d'une prison de Tripoli.

Des ONG avaient dénoncé des violations de droits de l'homme contre des responsables et partisans de l'ancien régime détenus par les ex-rebelles dans des prison qui ne sont pas contrôlées par les autorités.

yba-ila/tp