NOUVELLES
05/12/2012 07:08 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Plainte déposée à Paris après la pétition contre l'Euro Espoirs en Israël

Le Bureau de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) a annoncé mercredi avoir déposé plainte à Paris, après la diffusion d'une pétition de joueurs adressée à l'UEFA pour protester contre la décision de confier à Israël l'organisation de l'Euro-2013 Espoirs.

"Cet appel dit de solidarité incite à la propagation de la haine antisémite dans notre pays par des allégations mensongères et en tout état de cause non vérifiées", estime le BNCVA dans sa plainte déposée mardi auprès du procureur de la République de Paris.

Le BNVCA "demande des sanctions contre les footballeurs qui veulent boycotter Israël (...) Nombreux se désistent déjà, dénonçant une manipulation et affirment n'avoir jamais été consultés ni avoir signé", a-t-il annoncé dans un communiqué.

Cette plainte s'accompagne d'un courrier recommandé au ministre des Sports.

A l'initiative de Frédéric Kanouté, ancien joueur franco-malien de Lyon et du FC Séville, plusieurs footballeurs ont adressé une lettre à l'UEFA regrettant qu'elle ferme les yeux sur la récente offensive israélienne sur la bande de Gaza et exprimant "(leur) solidarité avec le peuple de Gaza qui vit depuis trop longtemps en état de siège, et dont on refuse les droits humains les plus fondamentaux: la dignité et la liberté".

Selon la liste publiée sur le site internet personnel de Kanouté, Didier Drogba figure parmi les signataires, de même que, notamment, le Belge Eden Hazard ou le Français Jérémy Ménez.

Outre Didier Drogba, deux joueurs français figurant sur cette liste ont démenti avoir signé cette pétition. Il s'agit de l'international de Newcastle Yohan Cabaye et du Valenciennois Anthony Le Tallec.

Mardi en fin de journée, les Marseillais Steve Mandanda, Souleymane Diawara, André et Jordan Ayew et Rod Fanni ont également tenu à démentir toute participation dans un communiqué envoyé par leur club.

pta/ng/eb