NOUVELLES
05/12/2012 03:17 EST | Actualisé 03/02/2013 05:12 EST

Pas d'audience pour le moment

L'audience publique de la Comission des relations du travail (CRT) dans la cause opposant l'Association des joueurs (AJLNH) au Canadien de Montréal et à la Ligue nationale a été reportée jusqu'à nouvel ordre.

C'est à la demande de l'AJLNH, du CH et de la LNH que la CRT a pris la décision de reporter l'audience sine die. Cette audience publique était prévue les 6 et 7 décembre.

Le 21 septembre, 16 joueurs du Canadien ainsi que l'AJLNH ont déposé une requête devant la CRT, tribunal administratif québécois chargé de l'application du Code du travail, afin d'obtenir une ordonnance provisoire pour empêcher ou faire cesser un lock-out illégal.

Les joueurs et l'AJLNH allèguent que la CRT doit intervenir, puisqu'un lock-out est illégal en vertu des dispositions du Code du travail du Québec.

En effet, le Code du travail interdit tout lock-out, sauf dans la mesure où une association de salariés a acquis le droit à la grève. Or, la grève est notamment interdite tant qu'une association de salariés n'est pas accréditée. Comme l'AJLNH n'est pas une association accréditée, elle ne peut avoir le droit de grève.

Conséquemment, le Canadien et la LNH ne peuvent avoir droit au lock-out à ses yeux.