NOUVELLES
05/12/2012 12:30 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Euro: du support pour l'idée de Platini, qui veut plusieurs pays hôtes en 2020

NYON, Suisse - Des dirigeants du football un peu partout en Europe ont informé l'UEFA qu'ils souhaitent que l'Euro 2020 soit organisé par un nombre élevé de pays, possiblement jusqu'à 13.

Le comité exécutif de l'UEFA, qui se rencontrera jeudi, pourrait supporter en principe le plan du président Michel Platini, mentionné une première fois pendant l'Euro de cette année.

Le président de l'association allemande de football, Wolfgang Niersbach, dit que l'idée a été bien reçue lors de récentes consultations avec les 53 pays de l'UEFA.

«C'est ce qui se dégageait, qu'on devrait le faire comme exception pour souligner le 60e anniversaire du championnat européen», a dit Niersbach.

Platini veut alléger la pression logistique et financière sur un ou deux pays hôtes, encore plus dans un contexte économique difficile en Europe.

La proposition est même supportée par la Géorgie, l'une des rares nations en lice, dans un effort conjoint avec l'Azerbaïdjan, si on ne changeait pas la formule.

«J'y vois une idée intéressante pour la Géorgie," a dit le président de l'association nationale de football, Domenti Sichinava. Plusieurs autres pays sont également en accord avec cette idée.»

Avec le tournoi divisé en six groupes de quatres clubs, une option est d'attribuer deux villes hôtesses pour chaque groupes, idéalement des villes assez rapprochées l'une de l'autre.

Avec 12 matches éliminatoires au deuxième tour et en quarts, chaque ville pourrait en accueillir un, puis une même ville pourrait présenter les demi-finales et la finale.

L'un des attraits d'un Euro dans tant de pays serait d'y inclure des nations ne pouvant pas attirer l'événement par elles-mêmes.

«Nous croyons que plusieurs petits pays devraient avoir une chance, a dit Harry Been, un officiel néerlandais. La Roumanie est un bon exemple, avec leur nouveau stade.»