NOUVELLES
05/12/2012 03:06 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Crise en Egypte: trois conseillers du président démissionnent (agence)

Trois conseillers du président égyptien Mohamed Morsi ont démissionné en signe de protestation, alors que la crise qui divise le pays a pris une tournure violente avec des affrontements devant le palais présidentiel, a annoncé mercredi l'agence officielle Mena.

Amr el-Leithi, Seif Abdel Fattah et Ayman al-Sayyad ont présenté leur démission, selon Mena. Il s'agit des premières démissions dans l'équipe Morsi annoncées depuis le début de la crise le 22 novembre.

"Je présente ma démission immédiatement, et je la présente de mon plein gré car je n'accepte pas que ces jeunes meurent", a dit M. Abdel Fattah, cité par l'agence, en ajoutant que les Frères musulmans devaient "penser de manière plus large".

MM. Leithi et Sayyad ont de leur côté indiqué avoir démissionné il y a une semaine pour protester contre le décret par lequel M. Morsi a considérablement élargi ses pouvoirs.

L'Egypte vit sa pire crise depuis l'élection de M. Morsi en juin, qui a éclaté avec l'annonce le 22 novembre de ce décret qui place les pouvoirs du chef de l'Etat au-dessus de tout recours judiciaire, provoquant la fronde d'une grande partie de la magistrature et l'ire de l'opposition.

Le projet de Constitution qui doit être soumis à un référendum le 15 décembre, élaboré par une commission dominée par les islamistes, est aussi très contesté par l'opposition, qui l'accuse de saper certaines libertés et d'ouvrir la voie à une application plus stricte de la loi islamique.

iba/tp