NOUVELLES
05/12/2012 09:38 EST | Actualisé 04/02/2013 05:12 EST

Avenir de Sipa News: des députés socialistes interpellent Aurélie Filippetti

PARIS - Au moins une trentaine de députés socialistes s'apprêtent à adresser une lettre à la ministre française de la Culture Aurélie Filippetti pour l'interpeller sur l'avenir de l'agence de presse Sipa News, menacée de liquidation judiciaire, en lui demandant que «l'État accompagne cette agence par de la commande publique».

«Nous ne pouvons nous résoudre à assister impuissants, en France, en 2012, à la disparition d'une entreprise de presse et nous vous demandons que l'État accompagne cette agence par de la commande publique, comme il le fait pour l'AFP à hauteur de 120 millions d'euros par an, soit 40 pour cent des recettes de l'agence historique», peut-on lire dans le projet de texte, rédigé par la députée de l'Hérault Yvonne le Dain, que Sipa s'est procuré.

«Avec seulement 2 pour cent de cette somme, soit 2,5 millions d'euros, l'État pourrait sauver Sipa News», rappelle la lettre, reprenant des arguments avancés dans une tribune publiée vendredi dans la presse par les salariés de Sipa News et Sipa Press.

Les trois entreprises formant l'agence photo Sipa Press et l'agence de presse texte Sipa News, en cessation de paiement après avoir été lâchées par leur actionnaire allemand — la société de portefeuille DAPD — ont rendez-vous ce jeudi 6 décembre devant le tribunal de commerce de Paris. La justice pourrait prononcer la liquidation judiciaire de Sipa News, fondée à partir de l'ancien service francophone de l'agence américaine Associated Press (AP).

«Il y a urgence car 120 emplois sont menacés mais au-delà, c'est l'idée même que l'on se fait d'une presse libre, diversifiée et indépendante des lobbies qui est en cause», peut-on lire dans le texte des députés. Les députés enjoignent dans ce courrier la ministre de la Culture à «indiquer quelles mesures urgentes (elle) compte prendre afin d'éviter la disparition de 'Sipa News'».