NOUVELLES
04/12/2012 08:14 EST | Actualisé 03/02/2013 05:12 EST

Projet de tour dans Saint-Roch : Labeaume minimise la contestation

Le maire de Québec minimise la contestation face à la construction d'une tour de 16 étages sur la place Jacques-Cartier dans le quartier Saint-Roch, comme prévu dans le projet particulier d'urbanisme (PPU). Selon Régis Labeaume, l'opposition est orchestrée par une minorité de contestataires.

Le maire Labeaume montre du doigt en particulier celui qu'il qualifie « d'anarchiste », le professeur de littérature du Cégep de Sainte-Foy qui avait été impliqué dans une bousculade à l'hôtel de ville en juin. « Je pense que c'est notre ami l'anarchiste qui mène ça. M. Gagnon, c'est l'anarchiste en avant de tout ça », a laissé tomber le maire.

À l'instar des comités de citoyens de Saint-Sauveur et Saint-Roch, David Gagnon est opposé au développement en hauteur dans le quartier. La tour de 16 étages prévue dans le PPU serait érigée juste à côté de la bibliothèque Gabrielle-Roy.

La semaine dernière, plus de 200 personnes ont participé à la consultation publique sur le PPU et une soixantaine de mémoires ont été déposés. Le plan d'urbanisme doit être adopté d'ici trois semaines, un délai trop court selon plusieurs citoyens pour tenir compte de leurs suggestions.

Le maire Labeaume n'a toutefois pas l'intention de ralentir la cadence. « Ça prend ça pour commencer les travaux de la bibliothèque. À un moment donné il faut aboutir, ça fait combien d'années qu'on attend? Il faut quasiment rebâtir la bibliothèque Gabrielle-Roy. L'argent est réservé dans le PTI. Il faut refaire la bibliothèque et à un moment donné il faut passer à l'action. »

La Ville de Québec promet de poursuivre le dialogue avec les citoyens de Saint-Roch, mais une fois le plan d'urbanisme adopté. Des tables de concertation seront créées avec les élus, les commerçants et les conseils de quartier pour discuter de différents problèmes comme la circulation et les problèmes de stationnement.

Un PTI à saveur électorale ?

Par ailleurs, l'administration Labeaume va déposer son plan triennal d'immobilisation (PTI) d'ici la fin de la semaine. Le plan regroupant les projets d'investissements en infrastructures à la Ville pour les trois prochaines années sera le dernier avant les élections générales l'automne prochain.

Le maire a déjà annoncé des projets totalisant 45 millions de dollars qui seront inscrits dans le prochain PTI. Le stade de soccer couvert à Beauport en fait partie. « Tous ces projets-là qu'on a annoncés étaient des engagements que l'équipe Labeaume avait pris lors des dernières sélections. Nous sommes quasiment à la fin de la livraison des engagements que nous avions pris », souligne le maire.

L'opposition reconnaît que ces investissements ont de quoi faire plaisir aux contribuables, mais à un an des élections, le conseiller indépendant Jean Guilbault ne peut s'empêcher d'y voir une manoeuvre électoraliste.

« Personne ne va regretter d'avoir ça dans son district. Tout le monde va être bien heureux. J'ai l'impression qu'on prépare juste la prochaine campagne électorale en distribuant des gros bonbons qui vont aller à la dette », soutient M. Guilbault.

L'administration Labeaume doit déposer le PTI d'ici vendredi.