NOUVELLES
04/12/2012 10:47 EST | Actualisé 03/02/2013 05:12 EST

Ontario : le PC privatiserait la Régie des alcools

Le chef conservateur, Tim Hudak, a déclaré, mardi, qu'il casserait le monopole de la Régie des alcools de l'Ontario (LCBO) s'il prenait le pouvoir.

Il privilégie un marché dans lequel il y aurait de la concurrence.

Selon lui, les Ontariens devraient pouvoir acheter de la bière ou du vin à l'épicerie ou au dépanneur, comme au Québec.

M. Hudak dénonce, par ailleurs, les millions de dollars investis par la LCBO pour rénover ses points de vente. Selon lui, la priorité de la province devrait être d'offrir des services essentiels comme la santé et l'éducation.

Vache à lait

La LCBO a versé plus de 1,6 milliard de dollars en dividendes au gouvernement en 2011-2012. M. Hudak assure que la fin du monopole de la société publique serait rentable pour la province, sans toutefois donner de chiffres à l'appui.

Le chef conservateur est prêt à examiner différentes options, de la privatisation complète à une ouverture partielle du marché comme au Québec, où la Société des alcools (SAQ) supervise l'ensemble des ventes.

De son côté, le gouvernement libéral de Dalton McGuinty a déjà envisagé une privatisation partielle de la LCBO pour renflouer ses coffres, mais aucun plan n'a été adopté pour l'instant.

L'Ontario fait face à un déficit de 14,4 milliards de dollars, le plus élevé de toutes les provinces.

Lundi, M. Hudak a proposé de privatiser la Société des loteries et des jeux (OLG).