NOUVELLES
04/12/2012 05:16 EST | Actualisé 03/02/2013 05:12 EST

Le major Darryl Watts est reconnu coupable de négligence et de lésions illégales

Le major Darryl Watts a été reconnu coupable de négligence dans l'exécution des tâches militaires et d'avoir infligé illégalement des lésions corporelles lors d'un incident qui est survenu en 2010 en Afghanistan.

La cour militaire qui siégeait à Calgary, a par contre blanchi le réserviste Watts de l'accusation grave d'homicide involontaire qui pesait contre lui. L'officier n'a pas non plut été reconnu coupable de manquements à ses obligations.

Explosion lors d'un exercice d'entraînement

Le réserviste Watts était jugé pour une explosion survenue le 12 février 2010 dans un centre d'entraînement dont il était responsable, à quatre kilomètres, au nord-est de Kandahar.

Le caporal Josua Baker, 24 ans, a péri dans l'incident. Quatre autres soldats avaient été blessés. Les victimes s'entraînaient notamment à l'utilisation des mines Claymore.

Peine à venir

La cour doit maintenant déterminer la sentence. Darry Watts risque un maximum de 10 ans de prison pour avoir infligé illégalement des lésions corporelles. Il risque d'être renvoyé des Forces canadiennes pour avoir été reconnu coupable de négligence dans l'exécution des tâches militaires.

Darryl Watts qui fait partie du régiment King's Own de Calgary, comparaissait depuis le 13 novembre au Mewata Armoury de Calgary.

Le jury, composé de cinq juges militaires, a mis trois jours pour conclure ses délibérations et rendre son verdict.