NOUVELLES
04/12/2012 11:18 EST | Actualisé 03/02/2013 05:12 EST

<i>Une dernière chance</i> : le dur parcours des demandeurs d'asile gais au Canada

Afin de souligner la Journée internationale des droits de l'homme, l'Office national du film du Canada (ONF) offrira gratuitement en ligne le documentaire Une dernière chance, de Paul Émile d'Entremont, qui relate le parcours de victimes d'homophobie cherchant refuge en sol canadien.

Fruit de six années de travail, le film présente Trudi, Carlos, Jennifer, Zaki et Alvaro, cinq personnes ayant subi diverses formes de violence dans leur pays d'origine en raison de leur orientation sexuelle, et souhaitant immigrer au Canada afin de pouvoir vivre librement. Pour certaines d'entre elles, M. D'Entremont a pu capter l'ensemble de leur démarche, depuis leur décision de quitter leur terre natale jusqu'au verdict de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié, en passant bien sûr par les espoirs, les attentes et les déchirements après leur arrivée à Toronto ou à Montréal.

En entrevue, le documentariste basé à Halifax, en Nouvelle-Écosse, explique d'ailleurs que le plus gros défi avec ce projet de longue haleine a été de trouver des participants prêts à témoigner de ce sujet délicat et douloureux à plusieurs reprises sur une période de quelques années.

L'histoire poignante des protagonistes sert également de prétexte pour aborder la question du resserrement des règles sur la détermination du statut de réfugié au Canada décrété par le gouvernement de Stephen Harper, une réforme qui pourrait plus particulièrement défavoriser les demandeurs d'asile issus de minorités sexuelles.

Même si Une dernière chance a été présenté à quelques festivals, dont la semaine dernière au Festival Image+Nation de Montréal, Paul Émile d'Entremont estime que le web est le moyen de diffusion idéal pour son documentaire, puisqu'il lui permettra de rejoindre un public plus vaste et donc de sensibiliser davantage de gens.

Une dernière chance sera accessible du 7 au 9 décembre au onf.ca/dernierechance, soit juste à temps pour la Journée internationale des droits de l'homme le 10 décembre.

Une dernière chance par Paul Émile d'Entremont, Office national du film du Canada