NOUVELLES
04/12/2012 01:44 EST | Actualisé 03/02/2013 05:12 EST

Israël: le chef de la diplomatie exclut son N.2 de sa liste électorale

Le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Lieberman, a exclu mardi son numéro deux, Danny Ayalon, de la liste de son parti ultranationaliste Israël Beiteinou pour les élections du 22 janvier, une surprise liée selon des commentateurs à la crise diplomatique avec la Turquie.

"Aujourd'hui le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman m'a informé que je ne figurerai pas sur la liste d'Israël Beiteinou pour la prochaine Knesset (Parlement)", a indiqué Danny Ayalon sur sa page Facebook, confirmant des informations publiées par les médias.

Des commentateurs ont fait état de "tensions" ces derniers temps entre MM. Ayalon et Lieberman pour expliquer la décision de ce dernier, certains estimant que le ministre n'avait jamais pardonné au numéro deux de son ministère la crise diplomatique qu'il avait provoqué avec la Turquie.

"Je continuerai à travailler sans relâche jusqu'à la fin de mon mandat", a précisé M. Ayalon.

M. Lieberman a rendu publique mardi soir la liste de son parti pour les législatives, dans laquelle Yaïr Shamir, fils de l'ancien Premier ministre Yitzhak Shamir (Likoud), et l'actuel ministre des Infrastructures Uzi Landau figurent respectivement à la deuxième et à la troisième place.

En tant que chef de file d'Israël Beiteinou, c'est M. Lieberman qui décide de la composition de la liste électorale de son parti, contrairement à la grande majorité des autres partis politiques israéliens qui procèdent à des élections primaires.

En janvier 2010, Israël avait dû présenter des excuses après le traitement humiliant infligé à l'ambassadeur de Turquie, M. Ayalon ayant refusé de lui serrer la main, le contraignant à s'asseoir à un niveau plus bas que ses interlocuteurs israéliens.

Avigdor Lieberman a récemment dit espérer conserver son portefeuille de ministre des Affaires étrangères en cas de victoire de la liste commune de son parti ultra-nationaliste et du Likoud, le parti de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu, aux législatives anticipées de janvier.

dms/feb