NOUVELLES
04/12/2012 09:31 EST | Actualisé 03/02/2013 05:12 EST

Formule 1 - Plus de 1100 dépassements et 950 arrêts au stand en 2012

Les 24 pilotes de Formule 1 ont effectué 1139 dépassements lors des 20 Grands Prix de la saison 2012, qui s'est terminée fin novembre au Brésil, et se sont arrêtés 957 fois dans les stands, selon les statistiques diffusées mardi par Pirelli.

Le manufacturier italien de pneumatiques, fournisseur exclusif de la F1, disposait cette saison d'une banque de données très sophistiquée, consultable en temps réel par les 12 écuries de F1.

Parmi les informations enregistrées, on relève que le plus petit nombre de dépassements en une seule course a été effectué au GP de Monaco (12).

Le plus grand nombre de dépassements (147) a été enregistré lors de l'ultime GP, au Brésil lors d'une course perturbée par la pluie et décisive pour l'attribution du titre mondial.

Le record sur piste sèche a été atteint en Chine (90).

La plupart des 957 passages dans les stands était destiné à changer de pneus, et 16 ont été provoqués par une pénalité faisant suite à un incident de course (14 pour un "Drive Through", sans s'arrêter dans les stands, et 2 pour un "Stop and Go", avec arrêt obligatoire de 10 ou 20 secondes).

Il y a eu en moyenne 47,9 arrêts par course, soit 1,9 par pilote. Le GP de Malaisie, perturbé par la pluie, a donné lieu à 76 arrêts, soit trois par pilote, et le nouveau GP des USA, disputé intégralement sur le sec, à 24 arrêts seulement, soit un par pilote.

L'arrêt le plus rapide (2,31 secondes) a été effectué par l'Anglais Jenson Button (McLaren) au GP d'Allemagne.

Pirelli a également communiqué le nombre de pneus utilisés en 2012: 31.800 pneus de course au total, dont 22.500 pour le sec et 9300 pour le mouillé, ainsi que 6600 pneus pour les séances d'essais organisées hors-Grand Prix (mais sans inclure les pneus de développement, testés fin 2012 en prévision de la saison 2013).

Les pneus "sec" ont effectué en moyenne 180 km par train de pneus, à une vitesse maximum de 346 km/h (à Monza en septembre), contre 140 km pour les pneus destiné à des pistes mouillées, plus tendres.

dlo/ep