NOUVELLES
03/12/2012 04:07 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

Paris et Londres envisagent de rappeler leurs ambassadeurs à Tel-Aviv (Haaretz)

La France et la Grande-Bretagne envisagent de rappeler leurs ambassadeurs en Israël pour consultation afin de protester contre la décision du gouvernement israélien de construire des logements en Cisjordanie, rapporte lundi le quotidien Haaretz (gauche).

Selon le quotidien, les deux pays européens manifesteraient ainsi leur mécontentement en raison de l'intention affichée par le gouvernement israélien de bâtir 3.000 logements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, notamment dans la zone controversée E1, entre la colonie de Maalé Adoumim et Jérusalem.

L'initiative israélienne est survenue en réponse à l'accession de la Palestine au rang d'Etat observateur aux Nations-Unies.

"Cette fois, ce ne sera pas juste une simple condamnation. De vraies mesures vont être prises contre Israël", a déclaré un diplomate européen cité par Haaretz.

"Londres est furieux de la décision concernant E1", a déclaré un autre diplomate au quotidien.

Selon le quotidien, la Grande-Bretagne et la France se concertent pour coordonner des mesures de protestations contre Israël, comprenant un éventuel rappel de leurs ambassadeurs pour consultations.

Il s'agirait d'une mesure de protestation inédite dans l'histoire des relations diplomatiques entre Israël et ces pays, souligne le quotidien.

Une décision finale sur le sujet devrait être prise lundi par les ministères des Affaires étrangères français et britannique, précise le quotidien.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien, a dit de pas disposer d'informations sur le sujet.

Il a en revanche confirmé que la France, la Grande-Bretagne et l'UE avaient protesté auprès du directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères Rafi Barak.

Les ambassades de France et de Grande-Bretagne en Israël n'ont fait aucun commentaire.

dms/agr/sw