NOUVELLES
03/12/2012 10:33 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Palestine/ONU: les événements depuis le vote à l'ONU

Rappel des événements depuis le vote le 29 novembre à l'Assemblée générale de l'ONU qui a accordé à la Palestine un statut d'Etat observateur non membre aux Nations unies.

--NOVEMBRE 2012--

- 29: La Palestine devient un Etat observateur aux Nations unies, lors d'un vote historique à l'Assemblée générale de l'ONU. Le vote de cette résolution, qui fait de "l'entité" palestinienne un "Etat observateur non membre", est acquis à une majorité de 138 voix pour, 9 contre dont les Etats-Unis et Israël, et 41 abstentions.

Avant le vote, le président palestinien Mahmoud Abbas avait invité l'Assemblée générale à signer l"'acte de naissance" d'un Etat palestinien et promis de "tenter de ranimer les négociations" de paix avec Israël, au point mort depuis plus de deux ans.

Le vote est accueilli par une explosion de joie à Ramallah (Cisjordanie), siège de l'Autorité palestinienne. Le mouvement islamiste palestinien Hamas se félicite de cette "nouvelle victoire".

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qualifie le discours d'Abbas de "diffamatoire et venimeux". "La décision de l'ONU ne changera rien sur le terrain. Il n'y aura pas d'Etat palestinien sans arrangements garantissant la sécurité des citoyens d'Israël".

Les Etats-Unis dénoncent la résolution "contre-productive". France et Grande-Bretagne appellent à une reprise des négociations de paix avec Israël.

- 30: Israël annonce son intention de construire 3.000 logements dans des colonies à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. Ce projet de construction dans la zone E1, qui relierait Jérusalem-Est à la colonie de Maalé Adoumim, est très controversé car il couperait la Cisjordanie en deux et l'isolerait de Jérusalem.

La Maison Blanche condamne ce projet, estimant que cela est "contreproductif" et risque de rendre la reprise des négociations de paix plus difficile. L'extension des colonies israéliennes "fait reculer la cause de la paix" (secrétaire d'Etat Hillary Clinton).

Mahmoud Abbas appelle à la reprise des négociations avec Israël, tout en réclamant l'arrêt de la colonisation.

--DECEMBRE--

- 1er: Les représentants de 21 pays arabes et de la Turquie condamnent à Istanbul le projet de construire 3.000 logements.

- 2: Mahmoud Abbas affirme à Ramallah que les Palestiniens "maintenant ont un Etat", à son retour de l'ONU. Il affirme que sa "tâche prioritaire" sera d'"examiner les mesures nécessaires pour parvenir à la réconciliation" interpalestinienne.

Le projet de nouvelles implantations israéliennes porterait un "coup presque fatal" au processus de paix israélo-palestinien, affirme le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, qui souligne que ce projet "risque de couper totalement Jérusalem-est du reste de la Cisjordanie".

Le gouvernement israélien annonce le blocage provisoire de 460 millions de shekels (environ 92 millions d'euros) de taxes collectées par Israël devant être remises à l'Autorité palestinienne.

- 3: Paris, Londres, Stockholm et Copenhague convoquent les ambassadeurs israéliens pour protester contre le projet de nouveaux logements dans des colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. La Russie juge "illégaux" ces nouveaux projets.

Le gouvernement israélien ne renoncera pas, en dépit "des pressions internationales", à sa décision de relancer la construction dans des colonies en réaction à la démarche palestinienne à l'ONU (source au bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu).

acm/bc/hj