NOUVELLES
03/12/2012 02:41 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Les autorités malaisiennes libèrent 105 domestiques traitées comme des esclaves

KUALA LUMPUR, Malaisie - Les autorités malaisiennes ont annoncé lundi l'arrestation de 12 dirigeants d'une agence de placement qui faisait travailler des domestiques sans rémunération. Plus d'une centaine de femmes, en majorité d'origine indonésienne, étaient traitées en esclaves et séquestrées par l'agence.

Selon un responsable du ministère de l'immigration de la province de Selangor, dans le centre du pays, ces femmes assumaient dans la journée des travaux de nettoyage dans diverses maisons, et étaient ensuite enfermées la nuit dans un immeuble de trois étages. L'agence de placement qui les a recrutées leur avait promis des salaires mensuels avant leur arrivée en Malaisie, mais elles n'ont pas été payées depuis plus de six mois.

La police a arrêté 12 dirigeants de l'agence lors d'une intervention dans l'immeuble. Les 105 femmes, 95 Indonésiennes ainsi que 10 Philippines et Cambodgiennes, seront expulsées de Malaisie parce qu'elles n'avaient que des visas touristiques leur interdisant de travailler.