NOUVELLES
03/12/2012 10:55 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Les Américains se méfient autant de leurs élus que des vendeurs de voitures

Parlementaires et vendeurs de voitures sont les deux professions les moins honnêtes aux yeux des Américains, selon un sondage publié lundi et qui ne surprendra sans doute pas les élus, dont l'impopularité est au plus haut.

L'institut Gallup a demandé aux personnes interrogées de noter "l'honnêteté et le sens éthique des personnes" parmi une liste de 22 professions.

Arrivent au sommet les infirmières, qui recueillent 85% de notes "élevées" ou "très élevées", suivies des pharmaciens, médecins, ingénieurs, dentistes et policiers.

En bas du classement, les vendeurs de voitures sont qualifiés d'honnêtes par seulement 8% des personnes interrogées, environ autant que les élus de la Chambre des représentants (10%), les professionels de la publicité et les vendeurs d'actions. Les sénateurs font à peine mieux.

De nombreuses professions sont exclues du sondage, mais celui-ci illustre l'impopularité traditionnelle des membres du Congrès, symboles de l'inertie et de la corruption à Washington.

D'après ce sondage réalisé depuis 1976, seule la période suivant les attentats du 11 septembre 2001 a vu les élus figurer plus haut dans le classement. Après ce bref moment de grâce en période de regain de mobilisation nationale, ils sont repartis en chute libre. Régulièrement, des élus font face à des enquêtes pour manquements éthiques, qui pour une liaison adultère, qui pour détournement de fonds.

Trois Américains sur quatre ont par ailleurs une opinion négative de l'action du Congrès, selon une moyenne de récents sondages calculée par le site RealClearPolitics.

Depuis 2010, la Chambre des représentants est contrôlée par les républicains, tandis que le Sénat reste aux mains des démocrates. Avec cette "cohabitation" législative, le blocage est quasi-total depuis deux ans, chaque chambre votant contre les textes adoptés par la chambre adverse.

ico/lor