NOUVELLES
03/12/2012 02:07 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Des milliers de villageois fuient un violent typhon dans le sud des Philippines

MANILLE, Philippines - Des milliers de personnes ont fui leurs villages lundi à l'approche d'un violent typhon dans le sud des Philippines. Les autorités ont suspendu les liaisons maritimes dans les zones les plus exposées et ont ordonné l'arrêt de l'exploitation dans les mines d'or d'une région montagneuse particulièrement vulnérable aux glissements de terrain.

Le président philippin, Benigno Aquino III, a fait une apparition télévisée lundi pour exhorter la population qui se trouve sur le trajet du typhon à se mettre à l'abri et à prendre au sérieux les alertes qui ont été lancées, même si beaucoup de résidants ne s'alarmaient pas face au temps ensoleillé de lundi.

«Ce typhon, ce n'est pas une plaisanterie», a déclaré le président après une réunion avec les autorités en charge des catastrophes naturelles. «Il pourrait être le plus violent à frapper le pays cette année», a-t-il ajouté. «Nous ne pouvons minimiser les conséquences et les risques encourus par la population.»

La tempête, qui vient de l'océan Pacifique, s'accompagne de vents de 175 kilomètres/heure et de rafales pouvant atteindre les 210 kilomètres/heure. L'oeil du typhon pourrait frapper le pays tôt mardi matin.