NOUVELLES
03/12/2012 08:34 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Des manifestants protestants attaquent l'hôtel de ville de Belfast

BELFAST, Royaume-Uni - Des manifestants protestants ont pris d'assaut lundi le terrain de l'hôtel de ville de Belfast, en Irlande du Nord, où ils ont affronté la police, après un vote du conseil municipal visant à retirer le drapeau britannique de l'édifice pendant la majeure partie de l'année.

Le service de police d'Irlande du Nord a déclaré que cinq policiers et deux gardes de sécurité avaient été blessés dans les affrontements devant l'hôtel de ville, qui se sont poursuivis pendant une heure.

La violence a débordé dans l'est de Belfast, à majorité protestante, où des manifestants protestants ont lancé des briques et des bouteilles contre une église catholique. Les manifestants ont aussi attaqué un autobus.

Un photographe de l'Associated Press a été blessé devant l'hôtel de ville. Peter Morrison a déclaré avoir été frappé avec un bâton par au moins un policier après s'être retrouvé coincé entre les policiers et les manifestants près des grilles de l'édifice. M. Morrison a été blessé à la tête et s'est cassé un doigt.

Selon M. Morrison, qui a couvert de nombreuses émeutes en Irlande du Nord depuis 20 ans, la police semble avoir paniqué devant la colère de la foule.

Plus de 1000 protestants se sont réunis devant l'hôtel de ville, au moment où les membres du conseil ont voté par 29 contre 21 en faveur du retrait du drapeau britannique de l'édifice pendant presque tous les jours de l'année. L'Union Jack flotte sur l'hôtel de ville de Belfast depuis plus d'un siècle.

L'affrontement illustre les profondes divisions qui persistent en Irlande du Nord, un territoire britannique, malgré la réussite du processus de paix.