NOUVELLES
03/12/2012 07:13 EST | Actualisé 02/02/2013 05:12 EST

Clinton met en garde Damas contre l'utilisation d'armes chimiques

PRAGUE, Czechia - La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton réaffirme que l'utilisation par la Syrie d'armes chimiques constituait une ligne rouge au-delà de laquelle l'administration Obama pourrait agir dans la guerre civile syrienne.

Prenant la parole à Prague, en République tchèque, Mme Clinton n'a cependant pas fait mention de nouvelles activités constatées dans les dépôts d'armes chimiques en Syrie. Elle n'a pas voulu non plus rentrer dans les détails de l'action des États-Unis dans l'éventualité où des éléments crédibles serait apportés sur une utilisation par le régime de Bachar el-Assad d'armes chimiques contre son propre peuple.

La Syrie disposerait de plusieurs centaines de missiles capables de projeter des gaz mortels et posséderait aussi des gaz neurotoxiques comme le gaz moutarde.

La Syrie a reconnu posséder des réserves probablement très importantes, selon les spécialistes, d'armes chimiques et bactériologiques et a menacé d'en utiliser en cas d'agression étrangère.