NOUVELLES
02/12/2012 05:04 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

Un jour après le meurtre-suicide à Kansas City, les Chiefs battent les Panthers

KANSAS CITY, États-Unis - Un jour après avoir fait face à une tragédie impensable, les Chiefs de Kansas City se sont donné une raison d'être fiers dimanche — et peut-être une raison de commencer à panser les blessures.

Brady Quinn a récolté 201 verges de gains et a lancé deux passes de touché, Jamaal Charles a récolté 127 verges de gains au sol et les Chiefs ont défait les Panthers de la Caroline 27-21. Cette victoire a permis aux Chiefs de mettre fin à une série de huit revers au cours d'une des saisons les plus difficiles dans l'histoire de l'équipe.

Ce gain est survenu un jour après que le secondeur des Chiefs Jovan Belcher eut ouvert le feu sur son amie de coeur dans sa résidence avant de se rendre au centre d'entraînement de l'équipe au Arrowhead Stadium et de retourner l'arme contre lui devant le directeur général Scott Pioli et l'entraîneur-chef Romeo Crennel.

Pioli est passé devant la galerie de presse avant le match et a dit qu'il était O.K. mais il ne s'est pas arrêté afin de parler aux journalistes. Crennel était sur les lignes de touche et a guidé son équipe vers une victoire inspirante.

«Je crois que c'était la meilleure chose pour nous de jouer le match parce que c'est ce que nous faisons», a dit Crennel, les larmes au bord des yeux. «Nous sommes des joueurs de football, des entraîneurs de football et c'est ce que nous faisons. Le dimanche, nous jouons au football.»

Cam Newton a récolté 232 verges de gains et trois touchés pour les Panthers (3-9), qui avaient reçu la confirmation samedi que le match aurait bel et bien lieu malgré la tragédie.

DeAngelo Williams a ajouté 67 verges de gains au sol à son total pour les Panthers, qui devaient se passer de Jonathan Stewart, blessé. Steve Smith, Greg Olsen et Louis Murphy ont attrapé les passes de touché de Newton.

«Nous sommes touchés par ce qu'ils vivent. Ils doivent passer à travers cette tragédie, a déclaré Olsen. Mais nous avons un travail à faire. Notre travail est de nous présenter ici et de nous préparer à gagner. Ils ne s'attendraient à rien d'autre de nous.»

Peyton Hillis a inscrit un majeur au sol pour les Chiefs (2-10), alors que Tony Moeaki et Jon Baldwin ont attrapé des passes de touché. Ryan Succop a réussi deux placements, dont un de 52 verges avec 4:54 à faire qui forçait les Panthers à inscrire un touché s'ils voulaient voler la victoire.

Après la rencontre, l'entraîneur-chef des Panthers Ron Rivera a fait une accolade à Crennel au centre du terrain.

«Ils ont joué un match de football inspiré, a noté Rivera. Ils ont fait de très bonnes choses et nous devons leur donner crédit, car ils vivent des moments très difficiles.»

Avant le match, les joueurs des Chiefs s'étaient réunis dans le tunnel menant au terrain afin de faire une prière avant d'effectuer leur échauffement. Quelques partisans avaient fait des pancartes faisant référence aux événements de la veille et un moment de silence a été tenu avant la rencontre afin d'honorer les victimes de violence familiale.

«Des moments et des tragédies comme celle-là peuvent vous définir ou vous redéfinir, a déclaré Quinn, et je crois que cette équipe a décidé de prendre cet événement et lui a permis de nous redéfinir. Nous ressentions beaucoup d'émotions et avions eu des ennuis sur le terrain, mais les gars ont levé leur niveau d'un cran et ont joué tout un match.»