NOUVELLES
02/12/2012 09:50 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

Syrie: l'explosion d'une bombe dans un faubourg de Homs fait sept morts

AMMAN, Jordanie - Des raids aériens menés par l'armée syrienne ont frappé dimanche plusieurs zones de Damas ainsi que la banlieue de la capitale syrienne tenues par les rebelles, ont témoigné des activistes. L'armée tente de freiner l'avancée des insurgés vers le palais présidentiel de Bachar el-Assad à Damas.

Il s'agit des plus violents combats depuis juillet à Damas, quand les rebelles s'étaient emparés de plusieurs quartiers de la capitale avant d'être repoussés lors d'une contre-offensive de l'armée de Bachar el-Assad. Ces dernières semaines, l'armée a mené une nouvelle offensive pour reconquérir des territoires près de la capitale syrienne, dont deux bases aériennes.

D'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), basé en Grande-Bretagne, des avions de combat de l'armée ont bombardé deux fois Daraya, près de Damas, pendant que des troupes du régime attaquaient des quartiers du sud de Damas avec l'appui de l'artillerie.

Les forces aériennes syriennes ont également bombardé le nord d'Alep ainsi que d'autres villes de la province d'Idlib, dont la ville côtière de Lattaquié, ont ajouté les activistes.

Parallèlement, un attentat à la voiture piégée près d'une mosquée dans les faubourgs de Homs (centre de la Syrie), a tué dimanche au moins 15 personnes et en a blessé 24 autres, selon l'agence de presse officielle syrienne SANA et des militants syriens.

L'explosion s'est produite dans le faubourg d'al-Hamra, qui est le théâtre régulier d'affrontements entre insurgés et soldats du régime syrien depuis le début de la guerre civile il y a 20 mois.

D'après Sana, la bombe a explosé près de la mosquée Omar Bin al-Khatta, dans le quartier al-Hamra. L'agence officielle rapporte également que plusieurs insurgés ont été tués par l'armée syrienne alors que celle-ci prenait d'assaut l'une de leurs cachettes.