NOUVELLES
02/12/2012 02:18 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

Lindsey Vonn complète son 2e tour du chapeau consécutif à Lake Louise

LAKE LOUISE, Alta. - Lindsey Vonn a complété un deuxième tour du chapeau consécutif à la Coupe du monde de ski alpin de Lake Louise, dimanche.

Vonn a bouclé le super-G dimanche avec un chrono d'une minute et 22,82 secondes.

Pour accomplir son exploit, la skieuse étoile américaine avait aussi enlevé les honneurs des deux descentes de Lake Louise plus tôt ce week-end.

N'est-ce pas suffisant pour forcer la Fédération internationale de ski (FIS) de revenir sur sa décision d'empêcher Vonn d'affronter les hommes sur le circuit de la Coupe du monde? Vonn aimerait bien croire que oui.

«Ce n'est pas comme si j'étais 20e à chaque jour et que je disais vouloir courir avec les hommes, a noté Vonn. Je laisse mes résultats parler d'eux-mêmes.

«Je crois que mes résultats ce week-end démontrent pourquoi je veux courir avec les hommes.»

Sa compatriote Julia Mancuso a terminé deuxième du super-G, avec un temps de 1:23,25.

L'Autrichienne Anna Fenninger a complété le podium en 1:23,27.

Larissa Yurkiw fut la meilleure représentante de l'unifolié avec un chrono de 1:25,33, suffisant pour la 25e place au cumulatif. Marie-Michèle Gagnon, de Lac-Etchemin, s'est contentée du 28e échelon après avoir franchi le fil d'arrivée en 1:25,50. Marie-Pier Préfontaine, de Saint-Sauveur, n'a pu compléter le parcours.

Il s'agissait par ailleurs de la 14e victoire en carrière de Vonn à Lake Louise.

Vonn ressentait de la pression afin de gagner cette année à Lake Louise. En octobre, la championne en titre du globe de cristal de la Coupe du monde au classement général avait demandé à la FIS de pouvoir affronter les hommes à Lake Louise. La FIS avait refusé de lui donner ce droit.

Vonn n'était pas à son mieux à son arrivée en Alberta. Elle ressentait toujours des effets du malaise à l'estomac qui l'avait forcée à passer deux nuits à l'hôpital en novembre.

Elle avait pris le 21e rang en slalom géant à Aspen, au Colorado, avant de se rendre à Lake Louise. La Slovène Tina Maze l'avait même devancée au classement général grâce à deux victoires en slalom géant en début de saison.

Vonn n'était pas certaine si elle serait à son meilleur au Canada, mais elle a démontré encore une fois que Lake Louise est vraiment «Lake Lindsey».

«J'étais vraiment en mauvaise position, moi à l'hôpital et toutes les autres à l'entraînement et Tina qui gagnait tout, a-t-elle mentionné. Je me demandais comment je pouvais faire pour me lever et continuer. Je ne m'étais pas entraînée, je n'avais pas d'énergie. Je n'avais jamais vécu quelque chose comme ça auparavant. Je ne savais pas ce qui allait arriver.

«Je me suis présentée ici avec une carte blanche, je me suis donnée une chance de bien faire et de replacer les choses. Je suis à nouveau en bonne position pour le reste de la saison. C'était exactement le genre de week-end dont j'avais besoin.»

Le prochain arrêt du volet féminin du circuit de la Coupe du monde de ski aura lieu à St. Moritz, en Suisse, dès vendredi.