NOUVELLES
02/12/2012 04:34 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

Burnett intercepte Ponder deux fois et les Packers battent les Vikings 23-14

GREEN BAY, États-Unis - James Starks a réussi le premier touché au sol des Packers de Green Bay en près de deux mois, Morgan Burnett a réussi deux interceptions aux dépens de Christian Ponder et les Vikings du Minnesota se sont inclinés 23-14, dimanche, en dépit d'une autre monstrueuse performance du porteur de ballon Adrian Peterson.

«Pour moi l'interception de Morgan Burnett dans la zone des buts lors du troisième quart a été le point tournant du match, a déclaré l'entraîneur des Packers, Mike McCarthy. C'est grâce à lui que nous avons regagné le momentum.»

Peterson a terminé sa journée de travail avec 210 verges de gains, soit son plus haut total depuis qu'il s'est blessé aux tendons d'un genou en décembre dernier. Les Vikings (6-6) ont toutefois ressenti la perte de Percy Harvin, qui a raté un troisième match consécutif en raison d'une élongation à une cheville.

«Alors qu'on retraitait vers le vestiaire après la rencontre, Everson Griffen se trouvait derrière moi et il a dit: 'Pourquoi je me sens comme si on avait gagné, même si on quitte le terrain avec une défaite?', a déclaré Peterson. C'est exactement comme ça qu'on s'est tous senti. On sait que ce sont des erreurs que nous avons commises qui nous ont coûté le match.»

Les Packers (8-4) ont ainsi signé une 10e victoire de suite face à des adversaires de la section nord de la Nationale, et le gain a également permis à Green Bay de partager la tête de la section après que les Bears de Chicago eurent perdu contre les Seahawks de Seattle en prolongation.

Packers et Bears s'affronteront le 16 décembre à Chicago.

«Je ne pourrais pas dire qu'il y a beaucoup de fans des Seahawks dans le vestiaire, a dit Aaron Rodgers, mais on apprécie le coup de main.»

Rodgers, qui a fêté son 29e anniversaire dimanche, a complété 27 de ses 35 tentatives de passe pour 286 verges.

«Tout est à notre portée maintenant, notre destin est entre nos mains, a ajouté Rodgers. Il faut absolument qu'on remporte nos matchs à domicile, et qu'on en gagne quelques-uns sur la route.»

Ponder n'a pas aidé sa cause en commettant des interceptions, dont une dans la zone des buts et l'autre à la ligne de 10 des Packers, mais il n'est pas en danger de perdre son poste.

L'entraîneur des Vikings Leslie Frazier a mentionné qu'il n'avait jamais considéré un changement de quart pendant le match, et qu'il n'allait pas non plus en considérer un cette semaine.

«Nous pouvons gagner avec le groupe de joueurs que nous avons, a-t-il évoqué. Nous avons déjà prouvé que nous étions capables de le faire. Nous devons seulement améliorer quelques facettes de notre jeu. Il n'y a aucune raison de paniquer.»