NOUVELLES
02/12/2012 08:32 EST | Actualisé 01/02/2013 05:12 EST

Alger condamne les mesures israéliennes à l'encontre des Palestiniens

L'Algérie a condamné dimanche l'annonce d'Israël concernant la construction de 3.000 nouveaux logements à Jérusalem-est et en Cisjordanie occupés et le blocage du transfert des taxes dues à l'Autorité palestinienne.

"Nous condamnons l'annonce faite par Israël concernant la construction de 3.000 nouveaux logements dans des colonies illégales à Jérusalem et en Cisjordanie occupés et visant à couper la contiguïté territoriale de l'Etat de Palestine qui vient d'être reconnu en tant qu'Etat non membre observateur par l'Assemblée générale des Nations unies", a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Dans une déclaration à l'agence APS, le porte-parole, Amar Belani, a poursuivi: "Nous condamnons également les mesures de rétorsion illégitimes visant à bloquer le transfert des taxes dues à l'Autorité palestinienne".

Le gouvernement israélien a annoncé dimanche qu'il bloquait le transfert des taxes collectées par Israël au profit de l'Autorité palestinienne, à la suite de l'octroi à la Palestine du statut d'Etat observateur à l'ONU.

M. Belani a appelé la communauté internationale à "n'épargner aucun effort pour mettre un terme à ces actions provocantes qui découlent d'une politique systématique de colonisation, contraire au droit international et qui constitue un obstacle sérieux à la paix".

Israël a annoncé vendredi son intention de construire 3.000 logements en Cisjordanie et à Jérusalem-est, au lendemain du vote à l'Assemblée générale de l'ONU qui a accordé à la Palestine un statut d'Etat observateur non membre aux Nations unies.

La décision israélienne a suscité de vives critiques au sein de la communauté internationale, notamment de la part des Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Union européenne.

amb/tg/feb