NOUVELLES
01/12/2012 06:32 EST | Actualisé 31/01/2013 05:12 EST

Un accident d'autobus à l'aéroport international de Miami fait deux morts

MIAMI - Un autobus transportant 32 membres d'une même église a frappé un viaduc en béton à l'Aéroport international de Miami après que le conducteur se soit égaré, tuant deux personnes âgées voyageant à bord et en blessant grièvement trois autres, ont indiqué des responsables samedi.

L'imposant autobus blanc était trop haut pour l'entrée vers l'aire d'arrivée haute de 2m59, a indiqué le porte-parole de l'aéroport Greg Chin. Les autobus doivent obligatoirement passer par l'aire de départ, dont le plafond est plus élevé, a-t-il dit.

M. Chin a ajouté que les passagers lui avaient dit faire partie d'un groupe de témoins de Jéhovah se dirigeant vers West Palm Beach. Dans une déclaration transmise par voie de communiqué, la police a fait savoir que le groupe avait nolisé un autobus pour les y conduire.

Deux grands panneaux mettent pourtant en garde les véhicules qui tenteraient de s'aventurer par la plus basse des deux entrées bétonnées.

Trois personnes se trouvent dans un état critique à l'hôpital. Les 27 autres passagers survivants ont été blessés, mais leurs blessures sont moins importantes, ont indiqué les autorités.

Une personne est morte sur les lieux; une autre est décédée plus tard à l'hôpital. Il n'était pas immédiatement possible de savoir si des accusations seraient déposées, a précisé la police.

Des camions de pompiers et des voitures de police ont occupé le site de l'accident, samedi matin, et l'autobus lui-même a été isolé. Le véhicule est demeuré encastré dans le viaduc de béton pendant plusieurs heures avant d'être remorqué.

L'autobus était principalement utilisé pour des visites guidées, bien que les autorités croient que tous les passagers habitaient Miami, a indiqué Rosanna Cordero-Stutz, lieutenant à la police de Miami-Dade. Le conducteur ne connaissait pas très bien la zone près de l'aéroport et ne prévoyait pas se retrouver à l'aire d'arrivée, a dit Mme Cordero-Stutz, avant de préciser que celui-ci était interrogé par des enquêteurs.

Aux dires de M. Chin, l'autobus roulait à environ 30 km/h lorsqu'il a frappé le viaduc samedi matin.