NOUVELLES
01/12/2012 06:12 EST | Actualisé 31/01/2013 05:12 EST

É-U: 1er mariage gai dans une célèbre chapelle de l'école militaire West Point

WEST POINT, États-Unis - Un premier mariage gai a eu lieu samedi dans la célèbre Cadet Chapel de l'Académie militaire de West Point aux États-Unis.

Penelope Gnesin et Brenda Sue Fulton, une diplômée de la réputée institution, ont prononcé leurs voeux devant environ 250 invités lors d'une cérémonie célébrée par un aumônier militaire samedi après-midi.

Les deux femmes forment un couple depuis 17 ans. Elles ont célébré une cérémonie civile, qui n'avait aucune implication légale, en 1999, mais espéraient depuis longtemps se marier formellement.

La voie pour le faire a été ouverte l'an dernier, lorsque l'État de New York a légalisé les mariages entre personnes du même sexe et lorsque le président Obama a abrogé la politique «Don't ask, don't tell», qui interdisait aux personnes ouvertement homosexuelles de servir dans les forces armées américaines.

Les mariées vivent au New Jersey et auraient préféré y célébrer leur mariage, mais l'État ne permet pas le mariage gay.

En entrevue téléphonique à l'Associated Press samedi, Mme Fulton a confié que le couple n'en pouvait plus d'attendre. La Cadet Chapel était, selon elles, un deuxième choix plus que convenable.

«Elle a une histoire immense et elle est magnifique. C'est là où j'ai entendu la prière des cadets pour la première fois», a dit Mme Fulton de la chapelle.

La cérémonie est la deuxième union de même sexe à être célébrée à West Point. L'an dernier, un couple d'amies de Mme Fulton, une jeune lieutenant et sa partenaire, s'est marié dans un autre lieu important du campus, la petite Old Cadet Chapel dans le cimetière de West Point.

Mme Fulton avait fait campagne contre l'interdiction pour les homosexuels de servir dans l'armée. Elle était sur le conseil d'administration d'un groupe qui représentait des membres des forces gay et lesbiennes. Elle a fait partie de la première cohorte de West Point à accepter des femmes.

Son seul problème en arrangeant le mariage est lorsqu'on lui a dit qu'aucun des aumôniers de l'académie n'étaient autorisés par leurs confessions religieuses à célébrer des mariages entre personnes du même sexe.

Heureusement, elle a pu faire appel à un ami, le colonel J. Wesley Smith, qui est l'aumônier principal à la base militaire de Dover, où il préside les cérémonies solennelles qui ont lieu lorsque les corps de soldats tués au combat sont rapatriés au pays.