NOUVELLES
30/11/2012 04:28 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

Wall Street peu enthousiaste face aux incertitudes sur le budget américain

Wall Street a terminé proche de l'équilibre vendredi, manquant d'enthousiasme face à l'absence d'avancées sur le budget américain et après la publication de données ternes sur l'économie des Etats-Unis: le Dow Jones a grignoté 0,03% et le Nasdaq a lâché 0,06%.

Selon les résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a avancé de 3,76 points à 13.025,58 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a reculé de 1,79 point à 3.010,24 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 a grappillé 0,02% (+ 0,23 point) à 1.416,18 points.

A l'approche du week-end et du dernier jour du mois, "les indices ont généralement tendance à baisser, les investisseurs consolidant leurs positions", a remarqué Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Mais "le souci premier des courtiers reste bien les négociations à Washington", a ajouté l'expert.

Faute d'un accord politique au 1er janvier entre démocrates et républicains sur le budget, une cure d'austérité forcée s'imposera au pays, risquant d'anéantir la reprise économique encore fragile.

Et les propos tenus vendredi n'étaient pas de nature à rassurer les investisseurs.

Le président Barack Obama a en effet campé sur ses positions, défendant toujours l'idée d'imposer davantage les Américains les plus aisés malgré l'hostilité des républicains à cette proposition.

De son côté, le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, s'est montré pessimiste quant à un dénouement rapide, évoquant une "impasse".

"Les acteurs du jeu politique américain savent qu'un accord est nécessaire pour amoindrir la possibilité d'une rechute de l'économie américain dans la récession, mais aucun des deux partis ne semblent vouloir être le premier à faire des concessions", ont noté les analystes de Charles Schwab.

"Les chiffres sur l'économie du pays ajoutent au manque de conviction de Wall Street", ont-ils ajouté.

Les dépenses de consommation des ménages ont en effet reculé aux Etats-Unis en octobre, baissant pour la première fois depuis mai, tandis que stagnaient les revenus des Américains après cinq mois consécutifs de hausse.

Toutefois, a noté Peter Cardillo de Rockwell Global Capital, "une grande partie du recul de ces indicateurs est dû au passage de l'ouragan Sandy" sur la côte est des Etats-Unis fin octobre et le marché "sait que c'est temporaire".

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,606% contre 1,620% jeudi, et celui à 30 ans à 2,794% contre 2,796% la veille.

jum/ppa/are