NOUVELLES
30/11/2012 04:53 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

Un producteur poursuit Monty Python concernant les droits d'auteur de Spamalot

L'un des producteurs du film Monty Python and the Holy Grail a intenté une poursuite contre le fameux groupe d'humoristes britannique concernant les droits d'auteur de la comédie musicale Spamalot.

Mark Forstater estime qu'il devrait toucher une part plus importante des recettes générées par le spectacle inspiré du film datant de 1975 qui parodie la légende du roi Arthur.

Les avocats de Monty Python contestent la demande de M. Forstater et trois membres du groupe, soit Eric Idle, Michael Palin et Terry Jones, et présenteront des preuves durant une audience qui s'est amorcée vendredi à la Haute Cour de Londres et se poursuivra pendant cinq jours.

Le producteur poursuit le trio et ses deux autres collègues, John Cleese et Terry Gilliam. Le sixième membre de la troupe, Graham Chapman, est décédé en 1989. L'avocat de Mark Forstater, Tom Weisselberg, a affirmé qu'en vertu du contrat signé au moment de la production du long-métrage, son client avait été considéré pour des raisons financières comme le septième Monty Python, ce qui lui donnait droit à la même part des revenus liés aux produits dérivés et aux adaptations que les autres membres.

Me Weisselberg a ajouté que M. Forstater n'avait toutefois pas reçu sa juste part des droits d'auteur en ce qui a trait à Spamalot, qui a été présenté à Broadway pendant presque quatre ans et est toujours à l'affiche dans le quartier West End de Londres. Selon l'avocat, Mark Forstater, qui a fait faillite plus tôt cette année, a été forcé de s'adresser aux tribunaux en raison de sa « situation financière difficile ».

The Associated Press