NOUVELLES
30/11/2012 03:30 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

Le niveau de participation étrangère dans Telus a diminué de moitié

VANCOUVER - L'entreprise de télécommunications Telus a annoncé vendredi que la part de propriété étrangère de ses actions ordinaires avait chuté de moitié, ce qui lui fait croire que le fonds spéculatif à qui elle livre une bagarre devant les tribunaux aurait réduit sa participation dans l'entreprise.

Selon Telus, la part de propriété étrangère des actions ordinaires s'établissait désormais, en date du 16 novembre, à environ 15 pour cent, en baisse par rapport à près de 33 pour cent l'été dernier. Le niveau de propriété étrangère des grandes sociétés de télécommunications est plafonné à 33,3 pour cent.

Telus est impliquée dans une lutte juridique avec la firme new-yorkaise Mason Capital Management, cette dernière s'opposant au plan du géant des télécommunications visant à convertir ses actions sans droit de vote en actions avec droit de vote à raison d'une pour une.

Mason Capital fait valoir que les détenteurs de titres avec droit de vote devraient obtenir une prime lors de la conversion, pour refléter la valeur plus élevée leurs titres par rapport aux actions sans droit de vote.

Mason Capital détenait près de 20 pour cent des actions avec droit de vote de Telus, une participation qui faisait passer le niveau de propriété étrangère de l'entreprise à 32,6 pour cent l'été dernier.

Dans une déclaration transmise par voie de communiqué, Telus a dit croire Mason Capital avait réduit de façon significative à la fois ses positions longues et courtes dans la société.

«La dernière fois que Mason a divulgué ses niveaux de propriété remonte au mois d'août, alors qu'ils s'établissaient à 18,7 pour cent des actions ordinaires de Telus. Compte tenu du niveau total de propriété étrangère qui s'établit à seulement 15 pour cent et du niveau historique d'environ 13 pour cent, Mason a clairement réduit une partie importante de ses avoirs en actions», a écrit Telus.

L'entreprise a toutefois indiqué qu'il était possible que Mason Capital emprunte ou achète des actions à court terme à la fin du mois, pour éviter de devoir faire état de sa position sur les marchés.

Un porte-parole de Mason Capital n'a pas voulu commenter l'affaire, vendredi.

Le cours des actions avec droit de vote de Telus a gagné vendredi 27 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 64,84 $.