NOUVELLES
30/11/2012 08:08 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

Aérodrome de Neuville : un projet plus imposant que prévu?

Les citoyens de Neuville affirment que les propriétaires de l'aérodrome leur ont menti. Un document qu'ils ont obtenu grâce à la Loi sur l'accès à l'information démontre que le projet sera beaucoup plus imposant que celui présenté au départ.

Le porte-parole des citoyens de Neuville qui dénoncent la construction d'un petit aéroport dans la municipalité, Robert Jasmin, dit détenir la preuve que le projet sera, à terme, beaucoup plus imposant que le prétendent les promoteurs. « La population a été bernée », résume-t-il.

M. Jasmin a obtenu des notes d'un fonctionnaire du Bureau de la capitale nationale grâce à la Loi sur l'accès l'information. Ce dernier décrit le projet de l'aérodrome après avoir rencontré les promoteurs dans ces termes : « L'objectif à long terme est de construire le plus gros aérodrome au Québec. »

Le président de Neuville Aéro, Martin Mercier, réfute cette affirmation. « On ne peut pas devenir le plus grand aérodrome au Québec. On a une piste de 3 000 pieds, qui ne peut pas être agrandie sans l'autorisation de la Ville. On sera toujours limité à des appareils de 8 à 9 places », affirme-t-il.

Dans le document, le fonctionnaire souligne aussi que le projet pourrait avoir d'autres impacts dans le futur comme l'implantation de nouvelles entreprises sur le site.

Neuville Aero ne nie pas cette dernière information. « Oui, il va y avoir des petites entreprises qui vont s'installer là. Une entreprise qui va faire, par exemple, de la réparation d'avions. Dans tous les aérodromes, il y a des entreprises de cette nature-là. »

Le propriétaire de Neuville Aéro dit souhaiter la création d'un comité de liaison qui comprendrait des représentants des citoyens, de la Ville et de Neuville Aéro. « On est prêts à s'asseoir avec la ville, discuter avec la Ville, d'échanger avec la ville pour mettre en place des façons d'opérer, de fonctionner », soutient Martin Mercier.

Les opposants au projet d'aérodrome refusent toute discussion avec Neuville Aéro. Pour eux, ce serait un signe qu'ils baissent les bras en acceptant la situation actuelle.