NOUVELLES
30/11/2012 12:46 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

870 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde

La Banque mondiale s'inquiète toujours des effets des prix des denrées alimentaires à travers le monde, alors que 870 millions de personnes souffrent de la faim.

Selon le vice-président de l'agence pour la lutte contre la pauvreté et la gestion économique, Otaviano Canuto, a mis en garde contre la tendance vers des prix alimentaires élevés, qui semble s'établir comme la normalité, selon lui.

En juillet dernier, les prix alimentaires ont atteint des sommets historiques. Depuis, ils ont baissé de 5 %, selon le rapport Food Price Watch. Les huiles alimentaires sont les produits dont les prix ont le plus diminué.

La Banque mondiale rappelle toutefois que les prix actuels surpassent de 7 % ceux qui étaient payés il y a un an. Les prix des céréales sont particulièrement inquiétants. Ceux-ci affichent une hausse moyenne de 12 % par rapport à octobre 2011. Ils se dirigent vers les records de l'année 2008.

M. Canuto rappelle que 870 millions de personnes souffrent de malnutrition chronique à travers le monde. Il souligne que ce chiffre est plutôt stable depuis 2007, mais qu'il devrait s'améliorer pour espérer atteindre les objectifs du Millénaire sur la réduction de la faim.

Si la Banque estime qu'une crise alimentaire de l'ampleur de celle de 2008 semble avoir été évitée, elle s'inquiète de l'indifférence de la communauté internationale dans le dossier de la sécurité alimentaire. Peu a été fait à l'échelle mondiale depuis le début de la crise économique mondiale, selon M. Canuto.