NOUVELLES
29/11/2012 10:01 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

Wall Street portée par l'espoir d'avancées sur le budget américain

Wall Street était portée à l'ouverture jeudi par l'optimisme des investisseurs après des signes encourageants d'avancées dans les négociations sur le budget américain et de bons indicateurs sur l'économie des Etats-Unis: le Dow Jones gagnait 0,40% et le Nasdaq 0,68%.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average avançait de 51,59 points à 13.036,70 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 20,30 points à 3.012,08 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 prenait 0,49% (+6,97 points) à 1.416,90 points.

La Bourse de New York avait terminé en forte hausse mercredi, déjà gagnée par l'espoir d'un compromis à Washington: le Dow Jones avait pris 0,83%, à 12.985,11 points, et le Nasdaq 0,81%, à 2.991,78 points.

La place new-yorkaise semble "s'apprêter à poursuivre le rebond de la veille grâce au regain d'optimisme entourant le +mur budgétaire+", ont noté les experts de Wells Fargo.

Si les responsables politiques américains ne parviennent pas à un compromis d'ici la fin de l'année sur un plan de réduction de la dette, une cure d'austérité forcée s'imposera au pays, risquant d'anéantir la reprise économique encore fragile des Etats-Unis.

Mais des propos tenus mercredi par le président américain Barack Obama, qui a appelé à la conclusion d'un accord "avant Noël", et par le chef de file des républicains à la Chambre des représentants John Boehner, qui s'est dit optimiste sur les chances d'un compromis, ont ravivé l'espoir des courtiers.

Les négociations se poursuivent jeudi avec des rencontres au Congrès entre les responsables parlementaires et le secrétaire au Trésor Timothy Geithner, désigné négociateur de M. Obama.

"Il faut s'attendre à ce que le marché avance et recule en fonction du ton des déclarations des responsables politiques à Washington d'ici la fin de l'année", a prévenu Fred Dickson, de DA Davidson.

Les indices "profitaient aussi de la publication de données économiques sur le produit intérieur brut (PIB) et le chômage aux Etats-Unis", ont souligné les experts de Wells Fargo.

Selon la nouvelle estimation officielle du PIB américain de l'été, la croissance économique des Etats-Unis s'est nettement accélérée au troisième trimestre, progressant de 2,7% en rythme annualisé de juillet à septembre.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont de leur côté reculé fortement et plus qu'attendu par les analystes pour la deuxième semaine de suite aux Etats-Unis, diminuant de 4,5% du 18 au 24 novembre par rapport à la semaine précédente.

Le marché obligataire reculait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 1,632% contre 1,617% mercredi, et celui à 30 ans à 2,808% contre 2,779%.

jum/ppa/sam