NOUVELLES
29/11/2012 04:28 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

Un mois après l'ouragan Sandy, la facture dépasse 80 milliards de dollars

Un mois après le passage de Sandy, la facture dépasse désormais 80 milliards de dollars pour les trois Etats américains les plus touchés par la méga-tempête qui a frappé la côte nord-est le 29 octobre.

Jeudi, le gouverneur du Connecticut Dannel Malloy a annoncé qu'il allait demander 3,2 milliards d'aide au gouvernement fédéral pour remplacer ou renforcer les infrastructures mises à mal par Sandy, mais aussi par Irène en août 2011 et par la tempête hivernale du 7 novembre.

Le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, a lui revu à la hausse ses premières estimations du coût de l'ouragan, désormais à 36,9 milliards de dollars.

En début de semaine, le gouverneur de New York Andrew Cuomo avait fait de même, revoyant également ses chiffres à la hausse, à 41,9 milliards de dollars.

"J'ai appelé cette expérience la Katrina du New Jersey - en référence à l'ouragan Katrina qui avait frappé le sud des Etats-Unis en août 2005 - car nous n'avons jamais eu autant de dégâts dans notre Etat. Le chemin va être long pour reconstruire et restaurer nos communautés", a déclaré M. Christie.

Il a précisé que plus de 30.000 entreprises et maisons avaient été détruites ou endommagées par Sandy dans le New Jersey et des millions (bien millions) de foyers affectés par des pannes d'électricité. 233.000 personnes ont déjà demandé une aide fédérale auprès de la FEMA (agence de gestion des crises), a-t-il ajouté.

M. Cuomo n'avait pas hésité lundi à comparer Sandy à Katrina, même si l'ouragan qui a frappé près de La Nouvelle Orléans avait fait plus de 1.800 morts, contre environ 110 pour Sandy.

Plus de 305.000 habitations ont été endommagées ou détruites dans l'Etat de New York par Sandy, et 265.300 entreprises affectées.

Mercredi, le maire de New York s'est rendu à Washington, pour plaider pour une aide fédérale de près de 10 milliards de dollars pour sa seule ville.

Si cette aide n'arrive pas rapidement, "la ville aura du mal à se remettre à long terme", a-t-il estimé.

Sandy a inondé le métro new-yorkais, privé d'électricité la moitié sud de Manhattan pendant plusieurs jours, laissant magasins et entreprises incapables de fonctionner. Les inondations et le vent ont détruit ou détérioré des centaines de milliers de logements, écoles et hôpitaux, et semé la pagaille dans l'approvisionnement d'essence, après avoir endommagé raffineries et terminaux pétroliers.

bd/bdx