NOUVELLES
29/11/2012 12:10 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

Paris Masters: entre très haut niveau et showbiz

Entre très haut niveau, avec 23 des 25 meilleurs cavaliers mondiaux, et showbiz, le Paris Masters s'est fait une place au soleil des cinq étoiles des concours de saut d'obstacles dans la banlieue nord de Paris, à Villepinte, où la 4e édition se déroule de vendredi à dimanche.

Des champions olympiques sur la piste, cavaliers ou chevaux, mais aussi des people, à cheval ou dans les tribunes: l'affiche est belle pour le Paris Masters 2012, organisé dans le cadre du salon du cheval, au profit de l'Amade, l'association de protection de l'enfance que préside la princesse Caroline de Monaco.

Champion olympique individuel cet été aux Jeux de Londres, le Suisse Steve Guerdat mènera, en N.1 mondial, le bal des prétendants au Grand Prix dominical.

Kevin Staut, ex-N.1 au classement de la Fédération équestre internationale (FEI), sa compagne Pénélope Leprévost, lauréate du Grand Prix l'an dernier, et Roger-Yves Bost, l'as de la vitesse, guideront eux la sélection française.

L'équipe américaine comptera elle dans ses rangs Reed Kessler, 18 ans, plus jeune cavalière de l'histoire à avoir participé à des jeux Olympiques, à Londres, où elle a terminé 6e par équipes.

La fille du "Boss" en vedette -----------------------------

A ses côtés, sa compatriote Jessica Springsteen, 20 ans, sera elle la synthèse entre le côté +paillettes+ et le côté performance. Absente aux Jeux après avoir échoué à la dernière marche des impitoyables sélections américaines, la fille de la rockstar Bruce Springsteen et de la compositrice Patti Scialfa entendra jouer les premiers rôles, même si elle sera à Villepinte sans sa nouvelle acquisition, Vindicat W, champion olympique par équipes aux Jeux de Londres sous la selle du Britannique Peter Charles.

Loin du concours cinq étoiles, d'autres cavaliers attireront aussi le regard du public: Charlotte Casiraghi, la fille de la princesse Caroline, en deux étoiles, l'acteur et éleveur Jean Rochefort, dans un concours à pied, et l'humoriste Nicolas Canteloup, qui faillit devenir cavalier professionnel, en une étoile.

Le CSI de Villepinte est d'autant plus important cette année qu'il est désormais le premier d'un triptyque, le Masters grand slam indoor, qui conduira ensuite les cavaliers à Hong Kong, début mars 2013, puis à New York, en octobre 2013. "Un concept inspiré du tennis", a expliqué l'organisateur belge Christophe Ameeuw.

Si Hong Kong et le Japon sont des places fortes des courses de galop, le saut d'obstacles n'a pas encore conquis l'Extrême-Orient, où le potentiel de développement, notamment en Chine, est énorme.

asc/ol/mam