NOUVELLES
29/11/2012 03:48 EST | Actualisé 28/01/2013 05:12 EST

Les Algériens votent pour des élections locales sans véritable enjeu

Les Algériens ont commencé à voter jeudi pour renouveler les conseils municipaux et départementaux, un scrutin sans véritable enjeu où une victoire du parti présidentiel est attendue.

Les élections mettent aux prises 52 partis politiques et 197 listes indépendantes qui vont se disputer les voix de 21,4 millions d'électeurs pour le renouvellement des représentants dans 1.541 communes et 48 départements. Ils sont élus pour cinq ans.

Les bureaux de vote ont ouvert à 08H00 locales (07H00 GMT) et ferment à 18H00 GMT. Les résultats devraient être annoncés tard le soir ou vendredi matin par le ministère de l'Intérieur.

Le scrutin avait débuté lundi dans les régions les plus reculées. Des caravanes de véhicules tout-terrain ont transporté sur place des bureaux de vote, permettant à des dizaines de milliers de nomades et d'habitants de voter, selon des images diffusées par la télévision publique.

Malgré la concurrence d'une multitude de nouvelles formations qui redoutent des fraudes lors de ce scrutin peu mobilisateur, le parti présidentiel, le Front de libération nationale (FLN), déjà majoritaire à l'Assemblée nationale, s'attend à une victoire "écrasante" à ce double scrutin.

La majorité des partis et listes indépendantes ironisent sur des résultats, selon eux, quasiment connus d'avance dans ce pays riche en hydrocarbures de 38 millions d'habitants.

La seule vraie question porte sur le taux d'abstention, qui avait atteint 57% lors des élections législatives organisées en mai dans la foulée des réformes lancées par le président Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 1999, pour parer à un Printemps arabe.

Le mauvais temps risque d'influer sur la participation, une vague de froid, accompagnée de vent violents, d'orages, et de chutes de neige sur les hauteurs s'étant abattue depuis mercredi sur la plupart des départements du nord du pays.

abh/tp