NOUVELLES
29/11/2012 01:44 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

Le Canada et le Danemark s'entendent sur le tracé de leur frontière maritime

Le Canada et le Danemark ont réglé un vieux contentieux sur le tracé de leur frontière maritime dans l'Arctique, sans cependant parvenir à s'entendre sur un îlot revendiqué par les deux pays, a annoncé jeudi le ministère canadien des Affaires étrangères.

Les deux pays ont conclu un accord de principe sur le tracé de leur frontière maritime dans la mer de Lincoln, au nord de l'île d'Ellesmere et du Groenland, a indiqué le ministre des Affaires étrangères, John Baird, à l'issue d'une rencontre à Ottawa avec son homologue danois, Villy Sovndal.

Ottawa et Copenhague, qui se disputaient une zone d'environ 65 milles marins carrés dans la mer de Lincoln depuis les années 1970, sont convenus que la frontière correspondrait à une ligne d'équidistance s'étendant jusqu'à 200 milles marins au nord des côtes de l'île d'Ellesmere et du Groenland.

En revanche, ils ne sont pas parvenus à trouver une solution "qui soit mutuellement satisfaisante" concernant l'îlot inhabité de Hans, dont chacun revendique la souveraineté exclusive, a précisé le gouvernement canadien.

Les deux pays avaient laissé en suspens la question de la souveraineté de ce caillou de 1,3 km2 lors de la définition de leur frontière maritime commune dans l'Arctique en 1973.

Ces pays alliés avaient fait monter la tension diplomatique entre eux il y a dix ans en envoyant à tour de rôle des troupes sur l'île pour y planter leurs drapeaux respectifs en soutien à leurs revendications.

Ils avaient décidé de mettre un terme à ces opérations hautement médiatisées en signant en 2005 une déclaration conjointe dans laquelle ils s'engageaient "à résoudre cette question qui (...) touche l'île et rien d'autre".

jl/sab/bdx