NOUVELLES
29/11/2012 04:03 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

Démarche des Palestiniens devant l'ONU: "une erreur" selon Ehud Barak

La démarche des Palestiniens devant l'Assemblée générale de l'ONU en vue d'obtenir le statut d'Etat observateur non membre, constitue "une erreur" qui risque "d'empirer" la situation plutôt que l'inverse, a jugé le ministre israélien de la Défense Ehud Barak.

"Nous pensons que la décision d'Abou Mazen (le président palestinien Mahmoud Abbas, ndlr) d'aller devant l'Assemblée générale pour demander le statut d'Etat observateur non membre est une erreur", a affirmé M. Barak lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue américain Leon Panetta au Pentagone.

Malgré l'opposition d'Israël et des Etats-Unis, la résolution recueillera "sans aucun doute la majorité, probablement assez imposante", a-t-il reconnu, au moment même où les Etats membres de l'ONU s'apprêtaient à voter.

"Pour régler le conflit, rien ne peut remplacer la négociation directe sans précondition", a-t-il plaidé, mais la démarche palestinienne constitue au contraire "le meilleur moyen pour empirer les choses plutôt que les résoudre".

Mahmoud Abbas doit présenter à l'Assemblée générale de l'ONU, à partir de 20H00 GMT, un projet de résolution octroyant à la Palestine, actuellement "entité" observatrice, le statut "d'Etat observateur non membre".

Au-delà de cette étape "symbolique", Israël et l'Autorité palestinienne devront tous deux prendre des "décisions difficiles et douloureuses" pour parvenir à une solution, à l'issue de négociations qui doivent être entreprises "immédiatement après les élections en Israël", a-t-il souhaité.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak, fidèle allié du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a créé la surprise lundi en annonçant son retrait de la vie politique à moins de deux mois des élections législatives.

mra/sam