NOUVELLES
28/11/2012 02:45 EST | Actualisé 28/01/2013 05:12 EST

Un double attentat à la voiture piégée fait 34 morts en banlieue de Damas

BEYROUTH - Un double attentat à la voiture piégée a fait 34 morts et plusieurs dizaines de blessés mercredi à Jaramana, une banlieue de Damas, ont annoncé l'agence de presse officielle syrienne SANA et des responsables médicaux.

Les deux voitures piégées étaient garées dans un stationnement situé entre deux immeubles de bureaux. Elles sont sauté à cinq minutes d'intervalle, à l'heure où des employés arrivaient par groupes sur leur lieu de travail. Les vitres à proximité ont été soufflées, projetant des débris et des éclats de verre au sol, qui était jonché de restes humains et de sang.

La deuxième explosion s'est produite au moment où des personnes se portaient au secours des victimes de la première déflagration, a raconté Ismail Zlaiaa, un résidant de ce quartier très fréquenté à cette heure de la journée.

Une enseignante de la ville, Ibtissam Nseir, s'est demandée pourquoi ce secteur sans présence militaire avait été visé, blâmant les rebelles qui tentent de renverser le régime du président Bachar el-Assad.

L'attentat n'a pas été revendiqué pour l'instant.

La majorité des résidants de Jaramana, au sud-est de la capitale syrienne, sont des chrétiens et des druzes. La localité est généralement considérée comme favorable au régime.

L'agence SANA a a annoncé que 34 personnes avaient été tuées, en ajoutant que plusieurs dizaines de blessés avaient été hospitalisés dans un état critique. Au moins 30 corps ont été transportés dans deux hôpitaux voisins, selon des responsables de ces établissements.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme, une organisation de l'opposition, a rapporté 29 morts. Ces bilans contradictoires n'ont pas pu être vérifiés de source indépendante, en raison des restrictions imposées aux journalistes par les autorités syriennes.

Un autre attentat à la voiture piégée survenu plus tôt en novembre à Jaramana avait fait 10 morts et 41 blessés.