NOUVELLES
28/11/2012 07:04 EST | Actualisé 28/01/2013 05:12 EST

PPU de St-Roch : plus de 250 citoyens assistent à la consultation publique

Le visage du quartier Saint-Roch risque de changer au cours des prochaines années, en regard du Programme particulier d'urbanisme (PPU) pour ce secteur de la Basse-Ville. Plus de 250 personnes ont participé mardi soir à la consultation publique consacrée au projet de développement urbain pour le quartier.

Les citoyens ont pu apprendre que le PPU pour Saint-Roch prévoit l'aménagement d'une tour de 16 étages à la place Jacques-Cartier, sur la rue Saint-Joseph Est. C'est d'ailleurs cet endroit qui est au coeur du développement du quartier.

L'Hôtel Best Western a quant à lui soumis à la Ville de Québec un projet d'agrandissement. Le PPU prévoit aussi l'aménagement d'un hôtel au coin des rues de la Croix-Rouge et de la Pointe aux Lièvres ainsi que de nouveaux équipements communautaires pour le terrain du parc Victoria.

Craintes des citoyens

Au terme de la soirée, un grand nombre de citoyens sont repartis un peu déçus et inquiets. Plusieurs d'entre eux craignent que leurs recommandations soient ignorées par la Ville de Québec.

Le PPU doit être adopté d'ici le 17 décembre et certains citoyens se demandent à quel point leurs interventions seront prises en compte par la Ville de Québec.

« Ce que je trouve le plus préoccupant, c'est vraiment l'échéancier, de voir que l'exercice de ce soir semble, pour certains et certaines, être réduit à un exercice technique », a déploré Geneviève Olivier d'Avignon, qui habite le quartier Saint-Sauveur, mais qui tenait à assister à la consultation publique de mardi soir.

La Ville se fait rassurante

La conseillère du district des Faubourgs, Chantal Gilbert, n'est cependant pas du même avis. Au terme de la soirée, elle a affirmé que la consultation publique avait permis, selon elle, d'en rassurer plusieurs.

« Je pense que ç'a crié beaucoup cette semaine. Des gens sont sortis dans les médias avant même d'avoir la consultation publique, ce que je trouve un peu dommage, mais là, c'est bien, parce que tout le monde a maintenant l'opportunité de s'entendre », a-t-elle dit.

De son côté, François Picard, vice-président du comité exécutif à la Ville de Québec, a rappelé aux citoyens qu'il y aura assurément des modifications d'ici l'adoption finale du PPU dans trois semaines.

« C'est certain qu'il y aura des changements. Je n'ai jamais adopté un PPU sans apporter des modifications, des bonifications suite aux consultations publiques, et ce sera la même chose pour ici », a-t-il affirmé.

Par ailleurs, François Picard a confirmé que des changements seront apportés au PPU du plateau de Sainte-Foy. À la suite des nombreuses critiques, la Ville a convenu de revoir à la baisse la hauteur des immeubles dans le secteur de l'îlot Lapointe et de la route de l'Église. « Il y aura des ajustements à quelques endroits sur la route de l'Église et sur l'îlot Lapointe. On va écouter les citoyens », a fait savoir M. Picard.

Rappelons que les PPU servent à prévoir le développement d'un secteur pour les 20 prochaines années.