NOUVELLES
28/11/2012 10:56 EST | Actualisé 28/01/2013 05:12 EST

N.-B. : Le ministre de l'Énergie vante les avantages économiques du gaz de schiste

Le ministre de l'Énergie, Craig Leonard, affirme que cette industrie peut donner un avantage concurrentiel au Nouveau-Brunswick. Il y aurait au total 80 billions de mètres cubes de gaz naturel, dont au moins 15 billions pourraient être extraits.

C'est la première évaluation publique que donne le gouvernement. Ce montant suffirait pour chauffer toutes les maisons de la province pendant 630 ans. Des chiffres qui prouvent le potentiel commercial de l'exploration selon le gouvernement.

L'opposition reste sceptique face aux chiffres avancés par les conservateurs. Les libéraux demandent encore un moratoire, mais cet appel risque de n'être pas entendu.

Les communautés, précise le ministre Leonard, n'auront pas le dernier mot lorsqu'il s'agira d'appuyer les projets d'exploitation du gaz de schiste. Il s'agit d'une ressource qui appartient à la couronne, dit-il.

C'est donc le gouvernement qui aura le dernier mot. Les opposants au gaz de schiste craignent principalement que les méthodes d'extraction de cette ressource entraînent une contamination de l'eau potable et attendent les preuves pour s'assurer que l'exploration se fasse de façon sécuritaire.

Les nouveaux règlements qui encadreront l'industrie devraient être adoptés d'ici la fin de l'année. En janvier, le gouvernement déterminera un nouveau système de redevances, et au printemps, la province présentera sa politique générale sur le développement de l'industrie.