NOUVELLES
28/11/2012 10:54 EST | Actualisé 28/01/2013 05:12 EST

Mise à disposition des internationaux: l'IRB rencontrera les fédérations

L'International board (IRB, organe suprême du jeu) a réaffirmé mercredi sa volonté de voir respecter les règles de mise à disposition des internationaux et annoncé qu'elle s'entretiendra prochainement avec chacune des fédérations nationales sur le sujet.

Cette déclaration d'intention intervient alors que le club du Racing-Métro a fait l'objet d'accusations selon lesquelles il aurait payé certains joueurs fidjiens pour qu'ils restent au club durant le Mondial-2011.

"L'IRB considère que cette règle importante (la règle N.9 relative à la libération des joueurs en sélection, ndlr) est centrale pour l'intégrité du rugby international et va s'attacher à mettre en place des réunions avec les fédérations afin de discuter des problèmes spécifiques à chaque pays, de s'assurer de l'application de la règle et de déterminer comment lutter contre ces problèmes", annonce un communiqué publié au lendemain de la réunion du comité exécutif de l'IRB.

Dans son édition du 6 novembre, le journal britannique The Independent a rapporté des propos de l'ancien entraîneur des trois-quarts du Racing-Métro, Simon Mannix, selon lesquels le club avait payé quatre joueurs fidjiens pour qu'ils ne partent pas au Mondial-2011 et restent disputer le Top 14.

Mannix s'est rétracté lundi dans un communiqué affirmant que ses propos avaient été "déformés".

En 2011, l'ailier Sireli Bobo et le deuxième ligne Jone Qovu, toujours dans l'effectif du club, avaient avancé des "raisons personnelles" pour renoncer à la Coupe des nations du Pacifique avec les Fidji, ce qui entraînait automatiquement leur non-participation à la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande.

Le trois-quarts polyvalent Josh Matavesi, arrivé du club anglais d'Exeter en tant que joker médical en mars 2011, avait, lui, dit vouloir "se concentrer sur son club".

L'ailier ou centre Virimi Vakatawa, au club depuis 2010, avait également pris part au début de saison 2011-2012 du Top 14.

Le 10 novembre, la Fédération française de rugby (FFR) a suspendu Jone Qovu jusqu'au 4 décembre dans une affaire similaire, après que la Fédération fidjienne s'est plainte de l'absence de son joueur pour la tournée de novembre. Celui-ci avait décliné la sélection en invoquant une blessure mais avait ensuite joué en Top 14 avec le Racing.

sva/we