Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Il clique sur "répondre à tous" par erreur et lance une chaîne de mail de 40 000 personnes

Il y a de petites mauvaises manipulations qui peuvent entraîner de grosses conséquences. Dans le cas de cet étudiant américain, c'est un simple "reply all" qui a créé l'émeute sur internet (lien en anglais).

Max Wiseltier, étudiant en deuxième année d'informatique à la célèbre New York University (NYU), a reçu lundi soir un courriel du service de comptabilité lui proposant de régler ses frais de scolarité à l'aide d'une nouvelle procédure électronique. Ne sachant que faire, il a décidé de demander conseil à sa maman à qui il a donc transféré le message en lui demandant "Tu veux que je fasse ça ?".

"Reply All" à 39 979 étudiants

Et là, c'est le drame. Il se rend compte avec effroi qu'il n'a pas cliqué sur "répondre" mais "répondre à tous". Répondre à tous les étudiants sur la liste de diffusion du courriel, soit 39 979 personnes. Il a à peine le temps de s'excuser que les réponses commencent à pleuvoir, les étudiants trouvant visiblement drôle de profiter de cette chaîne géante.

Un étudiant de l'Université a contacté Buzzfeed et a envoyé quelques exemples d'emails pour la plus part moqueurs comme "est-ce que quelqu'un peut me prêter un stylo?" ou "quelqu'un aurait-il le film 'Good Burger'?". Avant que la situation ne s'envenime et que les insultes ne fassent leur entrée dans la chaîne de réponses: "Merci de bien vouloir fermer vos gueules" ou encore "J'essaie de travailler (...) Vous serez bien gentil de mettre fin à ce bordel".

Certains, désespérés, ont supplié les étudiants de ne plus répondre. Avant de se faire gentiment remettre en place par d'autres: "En demandant aux gens de ne pas répondre, vous répondez à tout le monde. Vous faites alors partie de ces même gens à qui vous demandez d'arrêter de répondre à tous".

Replyallcalypse

Ben Zweig, technicien de l'université, a expliqué au site NYU Local l'origine de l'erreur. La messagerie actuelle permet de ne pas de répondre à tous mais certains départements de NYU utilisent toujours l'ancienne version qui offre cette fonction, à moins de la désactiver.

L'employé qui a malencontreusement envoyé le courriel sans enlever l'option "répondre à tous", a quant à lui tenu à présenter ses excuses pour le dérangement occasionné: "J'accepte l'entière responsabilité de cette gaffe et présente mes excuses les plus sincères pour toute la frustration que cette situation a pu créer".

L'erreur de manipulation a d'ailleurs tellement fait de bruit qu'un surnom lui a déjà été attribué : "Replyallcalypse" (L'apocalypse répondre à tous).

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.