NOUVELLES
28/11/2012 12:45 EST | Actualisé 28/01/2013 05:12 EST

Logement: réduire de moitié la population des bidonvilles à l'horizon 2030 (Déclaration de Rabat)

Les principaux acteurs de la lutte contre le logement insalubre ont exprimé mercredi à Rabat, la capitale du Maroc, leur volonté d'oeuvrer à "réduire de moitié la proportion des personnes vivant dans les bidonvilles entre 2015 et 2030", au terme d'une conférence internationale.

Quelque 40 pays -dont les 20 nations ayant enregistré les meilleures performances en la matière au cours de la dernière décennie- ainsi qu'une vingtaine d'organisations internationales ont participé durant trois jours à cette réunion placée sous l'égide de l'ONU-Habitat, sous le thème: "Sortir des bidonvilles: un défi mondial pour 2020".

Dans leur déclaration finale, ces participants se sont engagés à "appuyer la définition d'un objectif global pour réduire de moitié la proportion des personnes vivant dans les bidonvilles entre 2015 et 2030", dans le cadre notamment de la préparation "de la conférence Habitat III", prévue en 2016.

Ces acteurs ont également affiché le souci d'accroître les moyens humains et financiers "pour l'amélioration, l'éradication et la prévention des bidonvilles".

Dix points au total ont été adoptés, dont l'"approfondissement de la coopération sud-sud" et du "partenariat" entre tous les acteurs, "y compris les autorités locales" et les ONG.

Durant les débats, la politique publique menée par le Maroc a été saluée par des représentants de l'ONU-Habitat.

Lancé en 2004, le programme "villes sans bidonvilles" a permis d'améliorer les conditions de vie d'environ un million de personnes dans le royaume, selon un rapport national. D'après cette étude, le projet, qui cible en tout 1,8 million de personnes dans 85 villes, a "atteint un taux de réalisation de 70%".

Cité par l'agence MAP, le ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah, a néanmoins récemment noté que près d'un citadin sur six restait privé d'un "logement décent" au Maroc.

A l'échelle du continent africain, le nombre des habitants des bidonvilles a dépassé le milliard en 2011 et pourrait doubler à l'horizon 2030, a en outre prévenu M. Benabdallah.

gk/cnp