NOUVELLES
28/11/2012 06:35 EST | Actualisé 28/01/2013 05:12 EST

Coupe du monde - Beaver Creek: Bode Miller prend son temps pour revenir

Bode Miller prend son temps pour revenir sur le circuit de la Coupe du monde de ski alpin après une opération d'un genou et, comme prévu, l'Américain ne sera pas au rendez-vous de Beaver Creek, de vendredi à dimanche, a-t-on appris auprès de l'US Ski Team.

Miller, qui reste à 35 ans l'une des personnalités les plus marquantes du circuit masculin, a été opéré du genou gauche en mars par la technique de microfracture, qui permet de réparer les cartilages abîmés, après s'être blessé à Sotchi (Russie) puis à Bansko (Bulgarie) en février.

"Bode a repris l'entraînement physique à fond, a indiqué le patron de l'équipe masculine américaine Sasha Rearick. Il a un peu skié en septembre mais les médecins lui avaient alors conseillé de rester prudent pour quelque temps".

Le double vainqueur du classement général de la Coupe du monde (2005, 2008) et quintuple médaillé olympique (2002, 2010), qui n'a qu'une dizaine de jours d'entraînement à skis dans les jambes depuis neuf mois, ne s'est pas encore fixé de date précise pour son retour sur le cirque blanc.

Selon un porte-parole de l'équipe américaine, la moindre rechute sur ce genou est en effet de nature à mettre un terme à sa carrière, ce qui expliquerait la prudence du skieur du New Hampshire (nord-est des Etats-Unis).

"Bode est totalement concentré sur les jeux Olympiques de Sotchi (en 2014)", a précisé Doug Haney.

L'Américain avait remporté la saison dernière la descente de Beaver Creek (Colorado), sa 33e et dernière victoire en date en Coupe du monde.

S'il ne défendra pas son titre à Beaver Creek, il est quand même présent cette semaine pour des actions de collecte de fonds au profit de la Fédération américaine et de sa fondation et des opérations de relations publiques.

Miller s'est marié à l'automne avec Morgan Beck, une joueuse de volley-ball qui partageait sa vie depuis le mois de mai. Pendant que le cirque blanc était à Lake Louise il y a une semaine pour les premières épreuves de vitesse de la saison, il était à Chicago dans sa belle-famille pour fêter Thanksgiving, et son épouse l'accompagne à Beaver Creek, comme ce sera souvent le cas cet hiver.

"Je pense qu'il est bien en amour, remarque Sasha Rearick. Son épouse est aussi une athlète professionnelle et ensemble ils forment une bonne équipe".

bpe/mc/gv