NOUVELLES
28/11/2012 04:39 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

Au moins 34 morts dans un double attentat à la voiture piégée (ministère)

Au moins 34 personnes ont été tuées et 83 blessées mercredi dans deux attentats à la voiture piégée dans une banlieue pro-régime, au sud-est de Damas, a indiqué le ministère syrien de l'Intérieur.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins en Syrie, avait fait état auparavant de 29 morts et de dizaines de blessés dans ce double attentat.

Des habitants ont affirmé que les attentats s'étaient produits simultanément vers 06H30 (04H30 GMT) à Jaramana, où vivent en majorité des druzes et des chrétiens qui ont constitué des milices pour défendre leur quartier.

La simultanéité des explosions fait penser au modus operandi d'Al-Qaïda.

"Les deux attentats terroristes perpétrés sur la place principale de Jaramana ont fait 34 morts et 83 blessés, et causé d'importants dégâts dans les immeubles environnants et les voitures stationnées", a indiqué le ministère, ajoutant que des restes de corps non identifiés ont été mis dans dix sacs.

L'agence officielle syrienne Sana a fait état de son côté de "deux attentats terroristes" et d'un nombre indéterminé de victimes.

"Des terroristes ont fait exploser en même temps deux voitures piégées remplies d'explosif sur la place centrale de la localité de Jaramana. Puis deux bombes, dans d'autres rues, ont causé des dégâts matériels", a-t-elle indiqué.

Depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad en mars 2011, qui s'est transformée en guerre civile, les autorités attribuent les violences dans le pays à des "groupes terroristes" soutenus par l'étranger.

La ville de Jaramana, favorable au régime de Bachar al-Assad et entourée de régions rebelles, a déjà été la cible de plusieurs attentats meurtriers à la voiture piégée ces derniers mois.

rd-rm/vl