NOUVELLES
27/11/2012 01:35 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

USA: La confiance des consommateurs à un sommet de quatre ans et demi

WASHINGTON - La confiance des consommateurs américains a atteint en novembre son plus haut niveau en près de cinq ans, stimulée par les meilleures perspectives d'embauche pour les six prochains mois, a indiqué mardi le Conference Board.

L'indice mensuel du groupe de recherche a grimpé à 73,7 points en novembre, par rapport à 73,1 points en octobre. Dans les deux cas, il s'agit des meilleures performances de l'indice depuis février 2008.

Malgré tout, l'indice reste inférieur au niveau de 90 points qui témoigne habituellement d'une économie en bonne santé. Il a atteint ce niveau pour la dernière fois en décembre 2007, le premier mois de la Grande Récession. Mais l'indice s'est néanmoins éloigné de son creux de tous les temps de 25,3 points, touché en février 2009.

La hausse du niveau de confiance des consommateurs pourrait annoncer une saison du magasinage des Fêtes plus robuste et une meilleure croissance économique. Les dépenses des consommateurs comptent pour environ 70 pour cent de l'activité économique des États-Unis.

Les Américains sont plus optimistes parce qu'ils constatent que le marché de l'emploi s'améliore, a précisé le Conference Board. Les employeurs ont créé 171 000 emplois en octobre et le nombre d'emplois ayant vu le jour en août et en septembre a été révisé à la hausse dans les deux cas.

Le Conference Board a enquêté auprès d'environ 5000 ménages pendant les deux premières semaines du mois. Les participants se sont fait demandé comment ils se sentaient vis-à-vis de l'économie et du marché de l'emploi actuellement, et comment ils entrevoyaient les deux dans six mois.

La plupart des participants avaient en novembre la même opinion des conditions économiques qu'en octobre, mais le nombre d'Américains qui s'attendent à ce qu'un plus grand nombre d'emplois soit disponible dans six mois a grimpé à 20,3 pour cent, contre 19,7 pour cent en octobre.

Un plus grand nombre d'Américains ont indiqué avoir l'intention d'acheter une maison ou un électroménager, ou encore de prendre des vacances, a révélé l'enquête. Mais le pourcentage de ceux qui prévoient acheter un véhicule automobile a reculé.