NOUVELLES
27/11/2012 11:34 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

Technologie sur la ligne de but: la Fifa signe avec les deux fournisseurs

La Fifa a annoncé mardi avoir signé des accords avec les deux fournisseurs qu'elle a retenus pour expérimenter la technologie sur la ligne de but pour la première fois en compétition au Mondial des clubs au Japon (6-16 décembre).

Le système GoalRef, qui se sert d'un champ magnétique et d'un ballon spécial, sera testé dans le stade de Yokohama, tandis que l'autre système, Hawk-Eye, qui se base sur l'utilisation de caméras comme cela se fait déjà au tennis, sera déployé dans le stade de Toyota.

Le premier, GoalRef, a été mis au point par des chercheurs du Fraunhofer Institute for Integrated Circuit en Allemagne, et le second par la société britannique Hawk-Eye Innovations.

Une fois installés, les deux systèmes devront passer encore une série de tests menés par un institut indépendant suisse, l'EMPA, pour s'assurer qu'ils fonctionnent parfaitement dans les stades, précise la Fifa dans un communiqué.

Ce n'est qu'à la suite de cette inspection finale, que la fédération internationale donnera son feu vert ou non à l'utilisation de la technologie sur la ligne de but pendant les huit matches du Mondial des clubs.

Avant le coup d'envoi de chaque rencontre, les officiels devront aussi s'assurer de leur bon fonctionnement. La technologie sur la ligne de but est destinée à aider l'arbitrage, mais l'arbitre, qui dirige le jeu, reste seul maître des décisions prises sur le terrain, insiste la Fifa.

Après cette première expérimentation en compétition, la Fifa souhaite que la technologie sur la ligne de but soit utilisée pour la Coupe des Confédérations en 2013 et le Mondial-2014 au Brésil.

stp/bvo