NOUVELLES
27/11/2012 11:01 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

ONU: Londres n'a pas pris de décision sur le statut palestinien (ambassadeur)

Le Royaume-Uni n'a pas encore pris de décision sur la demande de la Palestine d'obtenir le statut d'Etat observateur à l'ONU et continue de discuter avec le président palestinien Mahmoud Abbas, a indiqué mardi l'ambassadeur britannique Mark Lyall Grant.

La France a de son côté annoncé mardi qu'elle voterait jeudi à l'Assemblée générale de l'ONU en faveur de l'octroi de ce nouveau statut.

Le Royaume-Uni estime que les Palestiniens devraient repousser à plus tard le vote de cette résolution, prévue jeudi, et décideront "en temps utile" de leur vote.

"Nous discutons de manière intensive avec eux (l'Autorité palestinienne) à la fois à New York et à Ramallah", a déclaré Mark Lyall Grant à des journalistes.

Les Palestiniens, qui ne sont actuellement à l'ONU qu'une "entité observatrice", ont annoncé qu'ils demanderaient jeudi à l'Assemblée générale de leur accorder un statut d'"Etat observateur non membre".

La France votera en faveur de ce statut rehaussé, a annoncé mardi son ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius: "Vous savez que depuis des années et des années, la position constante de la France a été de reconnaître l'Etat palestinien. C'est la raison pour laquelle (..) quand la question sera posée, la France répondra +oui+ par souci de cohérence", a-t-il déclaré devant les députés français.

Les Palestiniens sont assurés d'un vote positif jeudi étant donné le large soutien dont ils bénéficient parmi les 193 pays membres de l'ONU. Mais selon des diplomates, l'Union européenne reste divisée sur cette question et seuls une quinzaine de pays de l'UE sur 27 pourraient appuyer la demande palestinienne.

Israël et son allié américain sont catégoriquement opposés à la démarche palestinienne à l'ONU. Ils font valoir qu'un Etat palestinien ne peut résulter que de négociations directes entre Palestiniens et Israéliens. Ces négociations sont bloquées depuis deux ans.

avz/mdm